A l’instar des autres villes du pays, la préfecture de Kindia a célébré, ce dimanche 25 juin 2017, la fête de l’Aïd el fitr. Dans les différents lieux de prière, les imams ont exhorté les fils et filles de Kindia à l’union pour le développement, rapporte le correspondant local de Guineematin.com dans cette préfecture.

Dans la préfecture de Kindia, la grande fête qui marque la fin du mois de Ramadan a été célébrée dans plusieurs lieux de prière retenus par la ligue islamique communale. A la place des martyrs par exemple, c’est l’imam central de la mosquée de Tafory qui a dirigé la prière, en présence du ministre de l’énergie et l’hydraulique, Dr. Cheick Taliby Sylla, des différentes autorités administratives de la préfecture et de nombreux fidèles musulmans venus des différents coins de la ville de Kindia.

Dans son sermon, Elhadj Mamoudou Camara a demandé aux fils de cette ville de se donner les mains pour le bien de cette ville. « Nous voici à la fin du mois saint de Ramadan. Le mois le plus béni que tous les autres. Mes chers frères de la cité des agrumes, mettons à profit ce moment solennel pour qu’on se donne les mains pour le bien de la ville de Kindia. Ça ne sert à rien de créer de la zizanie entre nous. Si nous sommes unis, Kindia peut être une ville de référence en Guinée. S’il vous plait, mes chers frères, acceptons qu’on soit uni pour notre bien commun », a demandé l’imam et secrétaire général de la ligue islamique régionale.

A l’école primaire de Condetta, c’est le ministre des Libertés et de la Citoyenneté, Khalifa Gassama Diaby qui a présidé la prière. Dans ce lieu de prière aussi, Elhadj Fodé Moussa Fadiga, premier imam de la mosquée de Condetta a consacré une partie de son sermon sur la paix et la cohésion entre les fils de Kindia. « Rien n’est plus important dans cette vie que la paix, l’union et la cohésion entre les fils d’une même nation. Et, Kindia doit être au premier plan en Guinée. Nous demandons à Allah, Le Tout Puissant, de permettre aux fils et filles de Kindia d’être unis et solidaires pour qu’ils puissent changer l’image de cette ville », prié ce chef religieux.

A la fin de la prière, plusieurs citoyens qui ont parlé au correspondant local de Guineematin.com ont salué les propos de ces différents imams de la cité des agrumes.

De Kindia, Sékou Komoyah Kaba pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin