Manifestation à Faranah : les jeunes réclament l’électricité au quartier Aviation

Dans l’après-midi d’hier, samedi, 24 juin 2017, les jeunes du quartier Aviation ont manifesté jusqu’à 19 heures pour réclamer l’électricité dont ils sont privés depuis plusieurs jours. Pendant un long moment, les manifestants ont échangé des jets pierres contre du gaz lacrymogène, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Faranah.

Cette manifestation a apparemment surpris tout le monde, y compris le premier responsable de ce quartier. « C’est un citoyen qui m’a appelé au téléphone pour me dire qu’il y a des échanges de tirs de gaz lacrymogène et des pierres entre les forces de l’ordre et les jeunes manifestants qui revendiquaient le retour de l’électricité dans le quartier, coupée depuis deux semaines », a dit à Guineematin le chef de ce quartier, monsieur Kava Piment Kourouma.

Pourtant, précise monsieur Kourouma, « la Direction de l’EDG avait rassuré que le transformateur qui faisait défaut a été obtenu à Conakry et que son embarquement pour Faranah n’attendait qu’une bonne occasion… ».

Mais, avec la manifestation de ce samedi, les responsables locaux ont été obligés de revenir à la charge pour expliquer à la population qui a fermé le pont Koma la situation du transformateur enlevé et aussi de celui qui devait être installé.

Interrogé par le correspondant local de Guineematin, un manifestant a expliqué leur mouvement par le fait que leur zone soit privé d’électricité depuis les deux premières semaines du mois de Ramadan.

« Nous avons reçu deux fois la mission de monsieur le préfet pour nous informer et nous sensibiliser ; mais, il n’y a toujours aucune suite », dit-il, avant de dénoncer le comportement des agents de maintien d’ordre, qui auraient séquestré certaines familles.

À noter que les forces de l’ordre ont quitté les lieux seulement vers 19 heures. Le calme est finalement revenu dans la zone ; mais, les manifestations ont promis de reprendre la rue ce dimanche pour continuer jusqu’à la satisfaction de leurs revendications.

Enfin, précisons que la fermeture du pont Koma a sérieusement perturbé la circulation des véhicules, notamment ceux qui ralliaient Kissidougou, Macenta, N’zérekoré et autres via Faranah.

Nous y reviendrons !

De Faranah, Goulou Touré pour Guineematin.com

Tél.: (+224) 622 155 476/664 235 427

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS