Alerte au choléra à Lélouma : la situation maîtrisée par le corps médical

Le corps médical qui a effectué des prélèvements sur les 87 patients admis à l’hôpital préfectoral de Lélouma, suite à une forte diarrhée, n’a pas encore confirmé la déclaration d’une épidémie de choléra dans la préfecture, rapporte un correspondant de Guineematin.com dans la région.

Cette forte diarrhée qui a frappé 87 citoyens habitants presque le même secteur dans la commune urbaine de Lélouma avait provoqué une psychose de choléra dans la cité en ce début de la saison hivernale.

Mais, les investigations du corps médical de Lélouma, appuyé par l’équipe régionale de riposte aux épidémies (ERARE) arrivée sur le terrain dans l’après-midi du dimanche, 25 juin 2017, n’a pas encore confirmé les cas de choléra.

Selon le gouverneur de la Région Administrative de Labé, Sadou Keïta, en attendant les résultats des prélèvements effectués, le corps médical accuse pour le moment une intoxication alimentaire.

Officiellement, il s’agit des citoyens qui ont consommé un mauvais lait caillé à l’occasion d’une cérémonie organisée dans le quartier tandis qu’un observateur de Guineematin.com dans la préfecture de Lélouma, Amadou Sadio Korbé Diallo a appris que les victimes n’ont en réalité consommé que du poisson pourri.

Toujours est-il que la situation a été vite maîtrisée à l’hôpital préfectoral de Lélouma par le corps médical fortement mobilisé.

A suivre !

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS