Trois commissaires de la Haute Autorité de la Communication ont comparu ce mercredi 28 juin 2017 au TPI de Kaloum pour témoigner dans l’affaire opposant leur collègue commissaire Joachim Baba Millimono contre la président de la Haute Autorité de la Communication, madame Martine Condé, rapporte le journaliste de Guineematin.com qui était au tribunal.

Des témoignages relatifs à l’interdiction faite à Joachim de ne pas mettre pieds à la HAC, les commissaires Hawa Camille Camara, Ibrahima Sory Sylla et Ousmane Camara « OC » ont reconnu que le garde de corps de Martine Condé a bien demandé à Joachim Baba de quitter les lieux, alors qu’il était venu rencontrer la présidente. Selon eux, les faits se sont produits au bureau de Hawa Camille Camara.

Le garde de corps, adjudant Kissi Kourouma, dira à son tour qu’ il est passé par Ousmane Camara pour que Joachim quitte les lieux.

Par ailleurs, l’adjudant dira devant le juge qu’il ne pouvait permettre à Joachim de rencontrer Martine Condé à cause des démêlés judiciaires entre les deux. Répondant à une question de Maître Salifou Beavogui, l’adjudant Kourouma dira avoir rendu compte à Martine Condé de son refus de permettre la rencontre. Elle aurait dit qu’il n’avait fait que son travail qui est celui de la sécurité physique de la présidente de la HAC.

En outre, les commissaires de la HAC ont tous reconnu que Martine Condé a fait venir deux huissiers au cours d’une plénière pour constater la présence de Joachim sur les lieux. Une plénière finalement avortée.

Le procès est renvoyé au 5 juillet 2017 pour les réquisitions et plaidoiries des parties au procès.

Nous y reviendrons !

Alpha Mamadou Diallo depuis le TPI de Kaloum pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin