Les examens nationaux au compte de l’année académique 2017, se poursuivent en Guinée, avec le lancement ce jeudi, 29 juin 2017, des premières épreuves du Brevet d’études du premier cycle (BEPC). À Matam et à Kaloum, ils sont 6 806 candidats à affronter cet examen, a appris un reporter de Guineematin.com des responsables des Directions communales de ces deux communes.

À Matam, c’est madame Hassanatou Diallo, Directrice communale de l’Education (DCE) qui s’est prêtée à nos questions. Selon elle, avant même le démarrage des épreuves, elle a eu à s’entretenir avec tous les acteurs du système éducatif relevant de sa commune. « Au cours de cette réunion, nous avons rappelé tous les interdits, chacun s’est engagé à les respecter. Ensuite, nous avons acheminé toutes les fournitures dans les différents centres ».

Dans cette commune, c’est le lycée 1er mars qui a abrité le lancement de la première épreuve, en présence du ministre du commerce Marc Yombouno. « Dans la salle, son excellence Marc Yombouno n’a pas manqué de prodiguer de sages conseils aux enseignants et aux candidats sur le déroulement de cet examen. Il a rappelé que ces candidats constituent l’avenir de ce pays et que les encadreurs doivent les encadrer dans ce sens. Aux enfants, il a dit de ne pas avoir l’esprit de tricher ou de voler ; car, ils seront les responsables de demain », a rapporté madame la directrice.

Concernant les statistiques, aussi bien au niveau des candidats que des agents de sécurité, madame Diallo a parlé de 12 centres avec deux agents de sécurité par centre. « Nous avons présenté 5 349 candidats dont 2 507 filles. Ce sont ces candidats qui sont repartis dans ces 12 centres avec 368 surveillants de salles et 59 secrétaires de centre. Pour le moment, on ne m’a pas signalé de difficultés ; et, d’ailleurs, après le lancement, nous avons sillonné avec le superviseur du MEPUA les autres centres et, nulle-part, nous n’avons trouvé de problème », a-t-elle rassuré.

A Kaloum, monsieur Sow Alpha Kawadou, chef de la section pédagogique et Directeur adjoint de la DCE de Kaloum, a indiqué au reporter de Guineematin.com que c’est le ministre de la jeunesse Moustapha Naïté qui a présidé la cérémonie officielle de lancement des épreuves dans sa commune.

Selon lui, tout s’est bien passé dans les dix centres de la commune de Kaloum. Et, sur les 1 457 candidats (dont 699 filles), repartis dans 51 salles, il y a eu 1 441 présents (dont 694 filles) et 16 absents.

Parlant des dispositions prises cette année pour le bon déroulement de ces épreuves, monsieur Sow a cité la décentralisation de l’examen par le ministre de l’enseignement pré-universitaire avec des innovations. « Pour les dispositions prises, il y a d’abord deux surveillants par salle. Aucun surveillant n’est admis dans une salle avec un téléphone et tous les candidats sont fouillés à la loupe. Nous avons aussi un dispositif sécuritaire, des agents dans les centres et aucun corps étranger n’est habilité à rentrer », a-t-il précisé.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin