La première épreuve du brevet d’étude du premier cycle (BEPC) a été lancée ce matin dans le centre de l’école primaire Aviation. C’était en présence des autorités administratives régionales de Faranah. Au total, il y a 7 574 candidats (dont 2 360 filles) dans la région de Faranah, repartis dans les 24 centres : 5 à Dabola, 2 à Dinguiraye, 7 à Faranah et 10 à Kissidougou, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Faranah.

A l’occasion de la cérémonie officielle du lancement des premières épreuves, le chef de cabinet du gouvernorat de Faranah, M. Mohamed Lamine Keita, a exhorté les candidats à composer sans aucune pression ; mais sans aussi tricher. « N’ayez pas peur, considérez ici comme si vous étiez en train de faire la composition dans vos classes respectives. Gardez la discipline et surtout ne comptez pas sur quelqu’un », a-t-il conseillé.

De son côté, le superviseur national, M. Fassou Balla Condé, émissaire du ministère de l’Enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation, a indiqué que des dispositions nécessaires sont prises pour le bon déroulement des examens de cette année. Monsieur Condé a demandé aux élèves de prendre le courage et d’éviter les fraudes dans les centres d’examens.

« Mon message est simple ! C’est de demander aux parents d’accepter la formation des enfants. Ce sont eux qui vont représenter notre pays demain. Le souhait du gouvernement du Président professeur Alpha Condé est de renforcer la capacité de ces enfants pour qu’ils puissent travailler ailleurs, un peu partout dans le monde », a-t-il révélé.

À noter qu’aucun incident n’a été enregistré dans cette première journée du BEPC à Faranah.

De Faranah, Goulou Touré pour Guineematin.com

Tél. : (+224) 622 155 476/664 235 427

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin