Comme prévu sur l’ensemble du territoire guinéen, le Brevet d’Etude du Premier Cycle (BEPC) a été officiellement lancé ce jeudi 29 juin 2017 dans préfecture de Lélouma, située à 65 kilomètres de Labé. Au total, 480 candidats (dont 258 filles) sont présentés dans les quatre (4) centres retenus dans cette préfecture, située à 515 kilomètres au Nord-Est de Conakry, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui est arrivé ce matin à Lélouma.

Après la tenue de l’examen de fin d’étude élémentaire, les épreuves du brevet d’étude du premier cycle ont été lancées ce jeudi 29 juin 2017.

Dans la préfecture de Lélouma, c’est le préfet, Mohamed Deen Camara, accompagné du président de la délégation spéciale de la commune urbaine et des autorités en charge de l’éducation, qui a présidé la cérémonie officielle du lancement de la première épreuve (Rédaction) au centre Petel. Et, c’est à la même heure (9 heures) que le lancement s’est déroulé dans les trois autres centres de la préfecture : Sagalé et les deux Diountou en enseignement général et en franco arabe, a-t-on appris des autorités préfectorales de l’éducation.

Selon les statistiques fournies par la direction préfectorale de l’éducation de Lélouma, les candidats sont répartis ainsi qu’il suit :

Pétel : 195 candidats inscrits dont 100 filles ;

Sagalé : 99 candidats inscrits dont 47 filles ;

Diountou : 167 candidats inscrits dont 96 filles pour l’enseignement général et 19 candidats dont 15 filles en franco-arabe.

Aux dires du directeur préfectoral de l’éducation, la première journée s’est déroulée dans les meilleures conditions souhaitées. « Comme l’examen de fin d’études élémentaire, on avait bien préparé le BEPC. C’est à dire que rien n’a été laissé au hasard. Malgré l’interruption qu’on a connue, tous les cours avaient été achevés avant ce jour. Aujourd’hui, les épreuves se sont déroulées dans le calme avec aucune contestation », a précisé monsieur Souleymane Kaba, Directeur préfectoral de l’éducation de Lélouma.

Seulement, monsieur Kaba a regretté l’absence de quelques candidats qui ne se sont pas présentés aux centres d’examens. « Malgré tous les efforts consentis dans ce sens, certains candidats ne sont pas venus passer l’examen. Ils sont 10 au total dans les quatre centres. Maintenant, nous avons pris des dispositions dans ce sens pour comprendre la cause de cette absence », a ajouté le DPE.

Selon quelques élèves rencontrés à la sortie, les deux sujets (rédaction et histoire) étaient à leur niveau. « Mes sentiments sont bons parce que les sujets étaient abordables. En rédaction, on avait deux sujets au choix ; et, en histoire, on nous a demandé de parler de la deuxième guerre mondiale et de Samory Touré. Si tout se passe comme cette première journée, on aura notre BEPC », a dit la candidate Fatoumata Fily Traoré.

A préciser que cet examen se poursuivra demain avec les épreuves de dictée-questions et de physique.

De Lélouma, Mouctar Barry, envoyé spécial de Guineematin.com

Tél. : 621 607 907

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin