Dans le cadre de ses activités, et avec l’appui de ses partenaires stratégiques comme OSIWA et la fondation Orange, l’ONG Wafrica Guinée est parvenue à se déployer à travers le pays, en appuyant les jeunes filles et femmes en difficulté.

Au cours de l’année 2016, une centaine de jeunes filles en difficulté scolaire ont bénéficié d’un appui de Wafrica Guinée qui les a organisées pour leur permettre de suivre des cours particuliers avec des instituteurs spécialisés. Cette action, menée sur fonds propre et avec le soutien d’un discret partenaire, a touché les écoles primaires de Kipé 2 et Kaporo, à Conakry. Elle a permis aux bénéficiaires d’avoir de meilleurs résultats, empêchant ainsi leur décrochage scolaire. Grâce à la réussite de ce programme, l’initiative a été renouvelée pour 2017 avec 100 autres jeunes filles se retrouvant dans la même situation.

Open Society Initiative for West Africa (OSIWA) a accompagné financièrement Wafrica Guinée dans le cadre d’un important programme de lutte contre les violences basées sur le genre (VBG), actuellement en cours.

A cet effet, une vingtaine de femmes ont été formées aux VBG. Une dizaine d’entre elles ont été sélectionnées et ont bénéficié d’un appui financier destiné à leur permettre de développer des activités communautaires.

Avec la Fondation Orange, l’ONG Wafrica Guinée, avec un de ses partenaires locaux (l’ONG Sarinka), a élaboré un concept de Maison digitale à Coyah où jeunes filles et femmes pourront se rendre pour s’initier aux Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) dans un local adapté.

D’autres actions sont en cours pour permettre une meilleure autonomisation des jeunes filles et femmes en Guinée.
Créée en 2005, Wafrica Guinée a été restructurée et sa gestion confiée à une nouvelle direction depuis près de 2 ans.

L’ONG a tenu le mercredi 28 juin son premier Congrès officiel qui a permis de changer son Comité d’Orientation en Conseil d’Administration (CA). L’ancienne ministre Hadja Mariama Deo Baldé, a été élue à la tête du CA. Elle sera appuyée dans cette tâche d’orientation par son vice-président Abdoulaye Diallo et cinq autres administrateurs dont le journaliste Saliou Samb. Le CA et les congressistes, à l’unanimité, ont confirmé Mme Fatoumata Souaré Hann comme Directrice Exécutive.

Wafrica Guinée espère avec cette nouvelle base organisationnelle toucher le maximum de jeunes filles et femmes en difficulté dans le pays.

Halima Camara

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin