Comment augmenter les performances d’EDG ? L’administration générale et les chefs de zones se concertent

L’Administration Générale de la Guinéenne d’Electricité (EDG) a conféré avec les chefs de zones des cinq (5) communes de Conakry ce lundi 3 juillet 2017 au siège de l’agence de Coléah. La démarche visait à échanger avec ces techniciens de terrain dans la dynamique de redressement de l’entreprise, a appris sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Ce sont quatre vingt dix 90 techniciens de zones qui ont pris par à cette rencontre avec l’administration générale d’EDG. Dans cet entretien, il a été question des dispositions à mettre en œuvre en vue de rendre plus performants ces agents au contact régulier avec les consommateurs d’énergie.

Dans son discours, le marocain Abdenbi Attou, administrateur général d’EDG a tout d’abord expliqué les difficultés que traverse EDG en ce moment et qui se résument en : « déséquilibre majeur entre les coûts de production ou d’achat d’électricité et les prix de vente ; des pertes techniques et commerciales importantes ; une facturation au forfait et non au réel engendrant un faible niveau de revenus ; l’inadéquation entre les tarifs et les usagers, certains professionnels abonnés au tarif domestique ; et enfin, l’endettement massif qui tourne autour de 1 600 milliards de FG », a-t-il énuméré.

Ainsi, pour pouvoir faire face à ces problèmes, la nouvelle équipe dirigeante d’EDG a dégagé les axes prioritaires à partir desquels le redressement de l’entreprise se faire. « Notre travail de redressement va tourner autour de trois axes. Nous avons d’abord l’axe 1 qui est le renforcement des performances commerciales, ensuite l’axe 2 lié au redressement de la performance technique et enfin l’axe 3 qui est la réorganisation de l’entreprise, le renforcement des ressources humaines et de la communication », a dit l’administrateur général.

Pour ce qui est du cas spécifique des chefs de zones, monsieur Attou leur dira qu’ils ont une mission importante à jouer, une mission « orientée vers le rétablissement de la confiance avec les clients. Parce que vous êtes en relation étroite avec eux sur le terrain », a précisé l’administrateur général d’EDG.

De leurs côtés, les chefs de zones, par la voix de Mamady Keita, ont formulé un mémorandum allant dans le sens de l’amélioration de leurs conditions de travail.

Dans sa réponse l’administrateur général a promis d’examiner le tout et qu’une issue heureuse sera trouvée. Toute chose qui a suscité des applaudissements nourris.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS