Depuis quelques jours, Bakary Fofana, le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), ne filait plus le même coton avec la majeure partie de ses collègues commissaires. Accusé de gestion opaque des biens de la CENI et de refus de prendre part aux plénières de l’institution électorale guinéenne, monsieur Fofana a été écarté ce mardi, 04 juillet 2017, par les commissaires frondeurs, à l’issue d’une plénière extraordinaire qui a permis d’élire un nouveau président, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

C’est le directeur du département juridique de la CENI, Maître Amadou Salifou Kébé qui a été élu par 18 commissaires sur les 19 ayant pris part à cette élection qui s’est déroulée devant un huissier de justice pour rendre le processus crédible. Absent pendant cette plénière élective, Bakary Fofana a récolté une voix sur les 19 qui ont voté ce mardi.

Les commissaires présents à la plénière élective ont justifié l’organisation de cette élection qu’ils disent être en conformité avec l’article 17 de la loi organique L2012 016 CNT portant Organisation, composition et fonctionnement de la CENI.

Selon cette loi organique, en cas de vacance du pouvoir à la tête de l’institution, c’est le plus âgé des commissaires qui doit assurer le poste de président de séance lors de l’assemblée élective. Ainsi, pour cette plénière élective c’est le doyen Me Ahmadou Oury Baldé qui a assuré la présidence de séance. Il a rappelé les conditions dans lesquelles Ahmadou Salifou Kébé a été élu.

« Les commissaires ont souhaité, en conformité avec la loi organique L 2012 016 CNT, procéder à un remaniement ou à un changement du bureau de la CENI. L’article 17 de cette loi dit ceci : le bureau exécutif est composé d’un président, de deux vices présidents, d’un rapporteur et d’un trésorier. Le bureau est mis en place pour la durée du mandat de la CENI ; toutefois, à la demande des 2/3 des membres de l’institution, l’assemblée plénière peut procéder au remplacement partiel ou total du bureau. C’est ce qui s’est passé aujourd’hui. Dix-neuf commissaires étaient présents ; et, on a eu qu’un seul candidat, à la personne de Me Ahmadou Salifou Kébé. Parmi les présents dans cette élection, dix-huit commissaires ont donné leurs voix à monsieur Kébé ; et, une seule voix pour Bakary Fofana. A partir de maintenant, Me Ahmadou Salifou Kébé est le président de la CENI », a annoncé le doyen de la CENI.

Après l’intervention du doyen Amadou Oury Baldé, le commissaire Jacques Bonimy a précisé que la plénière élective a procédé à un remaniement et non à un changement du bureau exécutif. « Tous les autres membres de ce bureau restent maintenus à leurs postes. Je vous rappelle que Bakary Fofana est considéré toujours comme commissaire à la CENI et non président », a précisé monsieur Bonimy.

De son côté, le nouveau président a rendu un hommage aux commissaires décédés avant de remercier ses collègues pour la confiance placée en lui. Monsieur Ahmadou Salifou Kébé a conclu son intervention en disant : « le président n’est pas un donneur d’ordre mais plutôt exécute les ordres donnés par ses collègues » ! C’est tout dire sur le nouvel élan que maître Kébé veut désormais imprimer à la tête de la commission électorale nationale indépendante…

Siba Guilavogui était au siège de la CENI pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin