Victime d’agression et de viol le 4 juin dernier dans le quartier Sonfonia Gare, madame Aïssatou Diallo, originaire de Télimélé, est décédée dans l’après-midi de ce mercredi 5 juillet 2017, à l’hôpital de l’amitié Sino guinéenne à Kipé, a appris Guineematin.com du beau frère de la défunte.

Selon Thierno Sadou Barry, sa belle sœur avait été attaquée à son domicile le 4 juin dernier par des inconnus. « C’était entre 3 heures et 4 heures du matin. Les bandits l’ont battu et violé en utilisant même de ciseaux sur son corps. C’est quand ils l’ont cru mort, qu’ils l’ont abandonné », a-t-il expliqué avant d’ajouter que c’est l’un de ses amis qui l’avait pris pour l’amener à l’hôpital Sino Guinéenne d’où elle est décédée cet après midi.

S’exprimant sur les dépenses effectuées par la famille depuis leur arrivée à l’hôpital, Thierno Sadou Barry a parlé deux millions de francs pour l’intervention le jour de leur arrivée et de quatre cent mille par nuit pour le lit.
S’agissant de l’identification des auteurs du viol, Thierno Sadou Diallo a affirmé avoir porté plainte contre X mais que la suite se fait toujours attendre : « Nous n’avons toujours pas pu identifier les auteurs de l’attaque mais, nous avons porté plainte contre X. Jusqu’aujourd’hui, nous n’avons pas eu de réponse claire », a-t-il dit à notre reporter.

Selon lui, madame Aïssatou Diallo, laisse derrière elle trois (3) enfants dont le plus âgé a moins de 10 ans.

Enfin, Thierno Sadou Barry demande au gouvernement de sécuriser les populations : « Je demande à tout le monde de pardonner cette femme défunte. Au gouvernement, nous demandons qu’il sécurise les gens et leurs biens. Nous ne souhaitons pas sortir du pays et aller ailleurs. C’est ici chez nous. Mais, cela n’est possible que si nous sommes en sécurité », a-t-il dit.

La rédaction de Guineematin.com présente ses condoléances à la famille éplorée et prie Dieu pour le repos de l’âme de madame Aïssatou Diallo.

Mamadou Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin