Destitution de Bakary Fofana : réaction des bases locales des partis politiques à Labé

Quelques heures après la destitution de Bakary Fofana à la tête de la CENI par les commissaires de l’institution, les réactions figent de partout notamment à Labé où les bases locales des partis politiques ne sont pas restées indifférentes, rapporte une correspondante de Guineematin.com dans la région.

L’acte est salutaire même s’il est précipité, selon Moro Sow de l’UFR : «nous n’avons pas de larges informations sur la destitution d’autant plus que ça été fait d’une manière précipitée, certainement pour les citoyens, entre eux peut être que ça duré. Mais du point de vue personnel, je vais dire que c’est salutaire. Parce qu’il y a très longtemps que l’opposition a sollicité la refonte de la CENI. Il y a une chose à craindre. Que ça soit Bakary Fofana comme son prédécesseur, que cela ne soit pas de même pour celui qui le succède.

Qu’il n’y ait pas de changement pour le peuple de Guinée. La CENI est une institution qui peut organiser des élections libres et crédibles ».

Du coté du RPG Arc-en-ciel, on affiche satisfaction, Idrissa Camara est chef de section du RPG Arc-en-ciel de Labé 2 : « c’est un avis très favorable et très reconfortable parce que c’est le témoignage de deux choses majeures dont l’une engendre l’autre. Cela voudrait dire qu’il y a une avancée significative de la démocratie en Guinée. Ils ont fait une session extraordinaire suite à laquelle il y a eu 18 voix pour un certain monsieur Kébé par rapport aux 7 contres. Si les trois viennent de la mouvance ça veut dire que la mouvance est de bonne fois. Cela prouve que partout il y a la vérité, nous acceptons la vérité ».

Pessimisme du coté de l’UFDG, même si le parti ne s’est pas encore prononcé, Aliou Sampring Diallo de la base locale a donné son avis « jusqu’à présent l’UFDG ne s’est pas retrouvée pour faire une déclaration, même à partir de Conakry. Comme vous le savez lors des derniers accords, on avait estimé qu’il faut vraiment essayer de réorganiser la CENI toute entière. Pas seulement monsieur Bakary Fofana. Il y a beaucoup de commissaires qui ne sont pas à la hauteur.

On avait estimé qu’il faut renouveler. Mais si on change seulement Bakary pendant que lors des derniers accords on avait demandé à réorganiser la CENI, je crois que la solution n’est pas trouvée pour le moment ».

De Labé, Kadiatou Diallo pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS