Rupture des cartes d’identité nationale à Labé : la société Sabari Technologie indexée !

Depuis quelques jours, aucune carte d’identité nationale n’est livrée à Labé. Actuellement, de nombreux citoyens sont pénalisés, notamment des élèves désireux d’aller en vacances, expliquent certains citoyens rencontrés par Guineematin.com dans la ville.

Evidemment, le manque de cette pièce d’identification pénalise les voyageurs en cette période de vacances dans la préfecture de Labé et pourrait même compliquer les démarches pour les citoyens de la région qui sont candidats au pèlerinage à la Mecque.

Rencontré dans l’enceinte du commissariat central de police de Labé, Maître Oury, un citoyen venu chercher une carte d’identité nationale pour son enfant, partage cette préoccupation.

« J’étais venu chercher une pièce d’identité pour mon enfant qui doit aller en vacance. Ils m’ont dit d’attendre jusqu’au jeudi. C’est une situation qui nous pénalise. Je n’ai pas pu l’avoir aujourd’hui», déplore-t-il.
Madame Aïssatou Diallo, qui voulait se rendre à Dakar chez son mari, n’a pas également eu gain de cause. « Je voudrai me rendre chez mon mari à Dakar, j’étais venu chercher la carte d’identité ; mais, je ne l’ai pas obtenue. Ils m’ont demandé de revenir jeudi », a-t-elle confié.

D’autres témoins, sous le couvert de l’anonymat, affirment avoir payé cent cinquante mille francs guinéens pour obtenir la fameuse carte d’identité.

Sur les raisons de cette rupture, Commandant Mamadou Dian Baldé, chef de la section identité judiciaire explique que « cette rupture est temporaire. Il y a trois jours de cela que nous n’avons pas livré de cartes aux citoyens, par manque de planche. Déjà, on a un missionnaire à Conakry pour attendre la commande. D’ici jeudi, nous avons l’espoir que les cartes seront là…», a indiqué l’officier de police.

Maitre Oury demande aux responsables de tout faire pour soulager la population : « ce que je demande aux autorités, c’est de tout faire pour qu’à chaque fois que quelqu’un a besoin de la carte d’identité qu’elle soit disponible. Si à chaque fois que tu as besoin de pièce d’identité tu rencontres les mêmes problèmes, ça devient incompréhensible ».

Selon des sources proches du commissariat, ces ruptures à répétition dans la confection de la carte d’identité nationale seraient occasionnées par un retard accusé dans la livraison des commandes par le fournisseur Sabari Technologie.

De Labé, Kadiatou DIALLO pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS