Il ne se passe pas un mois sans que les signaux des radios internationales RFI et BBC ne soient coupés à Labé, sans aucune explication officielle. Cette situation déplorable est vigoureusement dénoncée par les auditeurs de ses différentes stations internationales, rapporte une correspondante de Guineematin.com dans la région.

Aboubacar Gazalé Keita, un des fidèles auditeurs, ne décolère pas : « je crois que c’est vraiment déplorable pour les auditeurs de BBC et de RFI, dans la mesure où ce sont là deux stations qui réellement nous donnent de bonnes informations ».

Monsieur Keita est certain que le carburant destiné à l’alimentation des groupes est détourné : « de notre point de vue, ils sont entrain de détourner le carburant. Un point, un trait. Sinon, c’est vraiment regrettable. Avant, une journée, deux jours suffisaient. Maintenant, on peut faire plus de deux semaines avec cette perte de signal ».

De son coté, monsieur Diallo Abdoulaye « mairie » ne cache pas sa déception : « je tiens beaucoup à ce que cette radio arrive à émettre. Parce que nous l’écoutions souvent et nous sommes surpris que jusqu’à l’heure là la radio ne donne plus ».

Même s’il écoute trois stations de radios locales, François Togba fustige le fait que Labé soit privé du signal FM de Rfi et de BBC pendant des semaines. « Cela fait longtemps qu’on écoute plus. On est désolé. S’ils peuvent réparer ça, cela nous fera grand plaisir. J’écoute la BBC à tout moment. C’est une désolation de ne plus les avoir…», dénonce François Togba.

Monsieur Diallo souhaite un rapide retour du signal de ces radios internationales : « toutes les radios donnent des informations. Cela dépend de la nature de ces informations et de la nature du public qui les écoute. Moi par exemple, j’aime bien écouter Rfi ; mais, cela ne m’empêche pas d’écouter les autres radios aussi. J’aurai préféré que Rfi donne comme les autres radios aussi. Ils n’ont qu’à prendre les dispositions idoines pour que cette radio continue à émettre comme avant ».

D’après des sources proches des gestionnaires de ces antennes, un tiraillement sur la gestion du carburant entre Labé et Conakry serait à l’origine de ces coupures à répétition. Vous avez dit détournement ?

Enfin, précisons que la radio nationale qui abrite les émetteurs de RFI et de la BBC à Labé est victime de la même situation de mauvaise gestion du carburant.

De Labé, Kadiatou DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin