Vol de bétail à Lélouma: La justice est les forces de l’ordre accusées de complicité

Le phénomène de vol de bétail n’est pas nouveau dans la région du Fouta Djallon. La préfecture de Lélouma n’échappe pas à cette triste réalité. Ces dernières années, plusieurs malfrats ont été interpellés, mais les citoyens continuent à dénoncer leur libération par les forces de l’ordre en complicité avec la justice, a appris Guineematin.com, à travers son envoyé spécial.

Comme on le sait, la Moyenne Guinée est une région propice à l’élevage. A côté de l’agriculture, elle est l’une des principales activités dans la région. Mais depuis belle lurette, les éleveurs sont confrontés au phénomène du vol de bétail. Les citoyens ne cessent de se plaindre de la persistance du phénomène tout en accusant les forces de sécurité qui seraient en connivence avec la justice.

« Nous n’arrivons pas à finir avec le vol de bétail. Nous sommes pauvres. Nous n’avons rien si ce n’est ces ruminants. Mais, les voleurs nous font beaucoup souffrir. Ils attrapent nos animaux pour les revendre ailleurs où pour les égorger. Ce qui est grave, c’est lorsqu’on arrive à appréhender certains et que la justice et les forces de sécurité libèrent. Nous avons toutes les preuves », accuse l’éleveur Ahmadou Diogo Baldé.

Pour justifier ses accusations, Ahmadou Diogo Baldé explique qu’un certain Abdoulaye Thimeyi, arrêté pour vol de bétail dans plusieurs localités, avait été libéré après un semblant de procès. Ce dernier entretiendrait, selon monsieur Baldé, un vaste réseau de voleur de bétail entre Lélouma, Pita et Gaoual.

Interrogé sur la question, Dr Ibrahima Diallo, directeur préfectoral de l’élevage a reconnu la persistance du phénomène. « Ce phénomène a existé depuis ; mais, il a pris une proportion plus réduite à Lélouma grâce à l’implication du gouvernement. Les plaintes me parviennent régulièrement et je m’implique toujours dans la défense des éleveurs. A dire que les forces de sécurité et la justice entretiennent ces réseaux, je ne saurais le dire. Je n’ai jamais été témoin de ça. Lorsqu’il y a un jugement par rapport au vols de bétail, le juge m’invite à assister », a dit le directeur.

A signaler que plusieurs personnes arrêtées pour vol de bétail à Lélouma sont présentement en prison à Labé.

Nous y reviendrons !

De Lélouma, Mouctar Barry, envoyé spécial de Guineematin.com

Tél. : 621 607 907

Facebook Comments Box
669 13 13 13 621 44 32
-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img
669 13 13 13 621 44 32

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS