Le baccalauréat de la session 2017 s’est achevé ce mardi 11 juillet 2017 sur toute l’étendue du territoire national. Pendant quatre jours les dizains de milliers de candidats ont été évalués avec en toile de fond le slogan Tolérance Zéro vers l’excellence. Dans la commune de Matam, élèves et encadreurs se sont félicités du déroulement de l’évaluation, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Ce sont des candidats relativement satisfaits de la manière dont le baccalauréat s’est déroulé que notre reporter a rencontré à la fin de la dernière épreuve à l’école primaire de Lansébounyi.

Pour Diallo Alpha Saliou, candidat en Sciences Expérimentales du lycée 1er mars, ex lycée Matam, certains sujets étaient compliqués. « Certaines matières étaient abordables. Mais, si je prends le cas de la Biologie, c’était très compliqué, tout comme la Physique. Néanmoins, on s’est débrouillé dans l’ensemble », a-t-il explqué.

Kaba Kabinet, candidat en Sciences Mathématiques du lycée 1er mars, dénonce la sévérité des surveillants. « Ils étaient très sévères à la surveillance. Quiconque aura son bac cette année, l’intéressé aura vraiment mérité. Ils ont appliqué ce qu’on leur a dit. Il n’y avait la communication entre les candidats », a dit le jeune homme.

Madame Dean Hassatou Diallo, directrice communale de l’éducation de Matam, s’est félicitée du déroulement des épreuves dans sa commune. « Dans l’ensemble le bac s’est bien passé à Matam. Vous avez constaté l’ambiance, la joie des candidats. Heureusement qu’il n’ya pas eu de cas de fraudes parce que les enfants ont fait preuve de responsabilité. Ils savent qu’ils doivent travailler de façon dynamique et c’est la valeur intrinsèque qui compte. La tolérance zéro a été de rigueur. Je suis satisfaite parce que vraiment mes candidats ont bien composé et à l’aise », s’est réjouie la directrice.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin