Dans la matinée de ce mardi 11 juillet 2017, les étudiants sortants de l’université de Kindia sont descendus dans la rue pour exiger au rectorat le payement de leur prime de séparation, rapporte le correspondant local de Guineematin.com qui était sur place.

L’université de Kindia est encore en ébullition ce mardi. Des centaines d’étudiants sortants réclament aux responsables de cette institution d’enseignement le payement de leur prime de séparation. Selon des témoignages recueillis sur place, c’est après plusieurs promesses non tenues par le rectorat qu’ils ont enfin battu le pavé ce matin pour réclamer la somme de 130 000 GNF, chacun, comme prime de séparation.

« Nous avons passé par plusieurs moyens pour réclamer notre argent. Mais, le recteur n’a pas voulu nous comprendre, alors que les autres universités du pays ont déjà payé. Nous sommes là et nous n’attendons que ça pour rentrer parce que nous n’avons pas de parent ici. C’est pourquoi nous avons décidé de manifester pour qu’il paye notre argent », a expliqué Moriba Condé, un des protestataires.

Sur le terrain, le constat est palpable. Des vitres du nouveau rectorat, inauguré récemment ont caillacées et la route nationale a été paralysée par ces étudiants en colère. Malgré plusieurs tentatives du responsable du syndicat de l’université, ces étudiants ne veulent pas se désarmer et disent vouloir rester dans la rue jusqu’à l’aboutissement de leur revendication.

A suivre !

Sékou Komoyah Kaba est à l’université de Kindia pour Guineematin.com

Tél : 620 74 80 10

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin