Depuis le début du mois de juillet 2017, la desserte en courant électrique a connu une nette amélioration à Labé, tant sur la régularité que sur la tension, conduisant ainsi les responsables de l’EDG à envisager une augmentation sensible de la facture, rapporte une correspondante de Guineematin.com dans la région.

C’est le responsable technique de la Direction Provinciale de l’EDG de Labé, Oumar Dieng qui annonce que l’amélioration de la desserte en courant électrique aura des répercutions sur les factures des clients.

« Il y a une amélioration. Actuellement, remercions le bon Dieu. Il y a beaucoup de central hydraulique qui tournent grâce à l’appui du gouvernement. Si nous prenons le cas de Kaléta qui vient s’ajouter au niveau de Garafiri, il y a une satisfaction. La qualité de la tension est beaucoup plus améliorée. Seulement, parfois nous coupons. Il y a des délestages qui se font parce qu’il y a des travaux qui s’effectuent au niveau de Pita et de Dalaba. Dans les conditions normales selon l’alimentation, nous devons changer la facturation.

Parce que ce que tu consommes pendant la saison sèche est différent de ce que tu consommes actuellement. Et la qualité et la régularité de l’alimentation. Conséquemment, il doit avoir une variation de la facturation » prévient Monsieur Dieng.

En cette période hivernale, des pannes peuvent être enregistrées sur le réseau de distribution à cause des fortes pluies et du tonnerre qui peut s’abattre par endroit. Pour cela, la Direction de l’EDG a pris des dispositions selon monsieur Dieng.

« On ne peut pas lutter contre la foudre qui est un cas naturel. Mais, on peut estimer qu’on peut avoir les moyens de protection qui peuvent, peut être, soulager. Mais, qui ne peuvent pas être parfaits. Les moyens de protections sont là quand même. A notre niveau, si nous voyons que la pluie vient avec du grand vent ou bien qu’elle est abondante, nous avons demandé au fournisseur de couper toute la ville de Labé. Ça, c’est un moyen de protection à proximité que nous faisons à notre niveau. On a estimé qu’il est préférable de perdre le courant une heure ou deux heures de temps pour que les équipements et nos clients soient sauvegardés».

L’année dernière, la préfecture de Labé n’avait pas obtenu une amélioration de la desserte en courant durant la période de pluie, à cause des travaux sur le réseau.

De Labé, Kadiatou DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin