Alors qu’il était à l’extérieur du pays, maître Salifou Béavogui est obligé de rentrer précipitamment en Guinée pour défendre ses clients. Joint au téléphone par un reporter de Guineematin.com ce samedi, l’avocat de l’UFDG (dont deux agents de sécurité sont détenus dans cette affaire à la prison civile de Conakry), a indiqué que le procès sur l’assassinat de notre confrère, Mohamed Koula Diallo, s’ouvrira ce lundi, 17 juillet 2017. 

C’est le vendredi 05 février 2016 que notre confrère a été tué par balle à l’entrée du siège du principal parti de l’opposition guinéenne dans une rixe consécutive à l’exclusion de Bah Oury de l’UFDG. Mais, c’est seulement ce lundi que le procès va s’ouvrir au Tribunal de Première de Dixinn.

Selon des sources consultées par Guineematin.com, au moins trois personnes sont poursuivies dans ce dossier dont « Amadou Sow et Alghassimou Kéita », qui sont membres de la garde rapprochée du principal leader de l’opposition guinéenne et qui sont actuellement détenus à la prison civile de Conakry.

L’ouverture de ce procès fait naître l’espoir dans la corporation des journalistes qui s’attendent à ce que lumière soit faite sur cette page de l’histoire de notre pays où un journaliste a perdu la vie dans l’exercice de son métier.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin