La semaine dernière, une fillette de 9 ans aurait été brûlée aux lèvres par sa propre mère, à Kouroula, un quartier de la Commune Urbaine de Labé, rapporte une correspondante de Guneematin.com dans la région. Selon nos confrères de la radio Espace Foutah, Aïssatou Lamarana aurait été brûlée aux lèvres par sa mère qui l’accuse d’avoir volé deux mille (2000) francs guinées.

Monsieur Abdourahmane Camara, membre de l’ONG qui assure la prise en charge de la jeune fille retrace les faits : « la fille a été brûlée par sa mère. Sa mère aurait dit qu’elle a volé, 2000 francs. Comme elle n’a pas reconnu, sa mère a utilisé une cuillère qu’elle a mise au feu, elle a collé à la bouche de la fille. Pour dire que désormais elle va dire la vérité. C’est ainsi qu’elle a été brûlée sérieusement ».

Madame Mamadou Ramata DIALLO, chargée de la question du genre, de l’enfance et des mœurs au commissariat central de police de Labé affirme que les enquêtes sont en cours : « nous avons reçu une mère qui aurait battu sa fille et qui a brûlé sa bouche. On a fait le nécessaire et on est entrain de faire le reste. Les enquêtes sont en cours. Les ONG de la place sont informées, il y a eu une prise en charge. Vous aurez les résultats après les enquêtes ».

La petite Lamarana est placée dans une famille d’accueille et reçoit actuellement des soins, rajoute Monsieur Camara : « nous avons utilisé un financement du partenaire qu’on appelle chez nous ici Intrada. Nous avons voulu mettre la fille dans un endroit sur. Là où elle ne peut pas être isolée. Donc on a cherché à avoir le voisinage direct. Heureusement, une femme s’est portée candidate pour nous aider à garder la fille. On a mis la fille à la disposition de cette femme là ».

La mère de la petite Aïssatou Lamarana se trouve au commissariat central de police de Labé pour des fins d’enquêtes. Selon les informations recueillies par nos confères, l’auteure de cet acte ignoble devrait être conduit devant un Tribunal dans les prochaines heures.

Affaire à suivre !

De Labé, Kadiatou DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin