Ce dimanche, 23 juillet 2017, le président de la République était face à certains ressortissants du Fouta Djallon, venus au siège du RPG arc-en-ciel lui présenter leur mouvement de soutien dénommé « Union du Fouta pour le Professeur Alpha Condé ». Lors de cette rencontre politique et stratégique pour la conquête de l’électoral de son principal opposant, Cellou Dalein Diallo, le président Alpha Condé a fait plusieurs révélations, montrant au passage l’amateurisme au sommet de l’État, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Après plusieurs discours ténus en français et dans les dialectes de la région, suivi du discours du ministre d’État Ibrahima Kassory Fofana, chargé des investissements dans le secteur privé, le président Alpha Condé a pris la parole pour remercier ses soutiens avec une mention spéciale à ceux qui avaient osé très tôt briser le tabou. Sans le nommer, Alpha Condé a laissé comprendre qu’il apprécie le mouvement « Djokken Alpha » plus que ceux qui se créent aujourd’hui…
Mais, ce qui est le plus frappant dans ce discours d’au moins trente minutes, Alpha Condé a révélé les coulisses de son pouvoir, ses intimités, ses intentions pour la Guinées, mais aussi ses souvenirs.

Les ‘’imbécillités’’ de Kassory Fofana !

Après le discours de Kassory Fofana qui annonce pouvoir défendre tout seul le bilan du président Alpha Condé face aux opposants, le chef de l’Etat a apprécié son ministre avant de l’égratigner.

Selon le président guinéen, il y a eu des acquis dans sa gouvernance, même si certaines pesanteurs sociales ont retardé l’atteinte de ses résultats. « Nous avons eu à faire beaucoup de chose depuis notre avènement au pouvoir. Même si certaines personnes ont essayé d’amener les enfants dans la rue, on a pu obtenir le PPTE. Malgré la crise Ebola, nous avons fait du progrès », a-t-il expliqué.

Saluant le discours de son ministre Kassory Fofana, Alpha Condé jure que « le pays est en marche, le progrès est en cours comme l’a dit Kassory, même si à un moment il fait l’imbécile en étant de l’autre coté ».

Ces aigris anti Tibou Kamara et Kassarory Fofana qui envoient des SMS au président Alpha Condé

«Il y a des bons cadres en Guinée. Aidez-nous à les ressortir parce qu’il y a des gens, des ministres, qui ont peur et qui envoient des gens qui m’envoient souvent des messages pour dire : président, Tibou te trompes, on l’a vu chez tel ; Kassory est comme ça ; si tu nommes tel, nous allons manifester… Mais, malheureusement, quand je vois les messages, j’essaie de rappeler ; mais, il se trouve que la personne a enlevé la puce pour la jeter. Donc, ça fait que maintenant je reçois des centaines de messages que je n’ouvre même plus », a confié le président de la République.

Alpha Condé décrit comme « un monstre » au Fouta : la faute aux opposants

« Je disais toujours aux cadres de mon parti qu’ils sont plus intelligents que moi, ils sont plus rusés que moi ; mais, je suis plus patient qu’eux. Et, c’est bien ce qui m’aide. Avant que je ne fasse ma tournée dans les préfectures et sous-préfectures du Fouta, certains pensaient que j’ai des cornes. Mais, quand il m’ont vu, ils sont venus me dire ‘’Alpha ko an nii ? Djaka wonaa a bhaleejo ? ’’ (Alpha, c’est toi ça ? Donc, tu n’es pas noir ?) ». Pour le président Alpha Condé ses différentes tournées ont permis de tuer ce mythe ; alors, il réitère que « personne ne peut cacher le soleil avec sa main ».

Enfin, le président Alpha Condé a demandé aux guinéens de bannir l’ethnocentrisme et le régionaliste, rappelant que la maladie à virus Ebola a montré à ceux qui en doutaient encore qu’on est tout d’abord guinéen, avant d’être de telle ou telle autre ethnie. « On ne demandait pas aux gens leur ethnie ou leur région, mais leur carte d’identité. Donc, soyons guinéens d’abord », a-t-il conseillé, sous les applaudissements nourris du public.

Abdoulaye Oumou Sow pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 620 84 85 01

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin