Trafic d’êtres humains vers le Koweït : les prévenus condamnés à des peines de 3 et 5 ans de prison

Le Tribunal de Première Instance de Mafanco a reconnu coupable six (6) personnes poursuivies pour traite d’êtres humains vers le Koweït. Les peines vont de 3 à 5 ans de prison et les coupables devront payer une amende de 500 mille FG chacun, rapporte un reporter de Guineematin.com qui a suivi le dossier.

La présidente du tribunal de Mafanco, madame Djeynabou Donghol Diallo a déclaré coupable les 6 prévenus. Pour la répression, elle condamne Aïcha Soumah à 3 ans de prison ferme. Les autres prévenus : Alpha Bah, Ousmane Sylla, Mohamed Lamine Bangoura, Aboubacar Diaby et l’imam Elhadj Mamadou Diassy écopent de 5 ans de prison.
Les six compagnons d’infortune doivent payer une amende de 500 mille FG chacun. Ils étaient tous détenus à la maison centrale de Conakry depuis le mois de mars, pour certains et avril pour d’autres. Leur séjour carcéral va désormais se prolonger.

Pour rappel, ce dossier était jugé depuis le 10 juillet dernier. Le témoignage d’une des victimes, revenue du Koweït et citée par le procureur Lansana Cissé avait ému beaucoup de personnes au cours d’une des audiences. « Quand la femme arabe m’a giflée, je me suis évanouie », avait-elle notamment précisé.

Le plus souvent, des africains sont victimes de traite dans les pays du Golfe Persique avec « des traitements inhumains et dégradants » qui leur sont infligés.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tel 628 17 99 17

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS