L’opération de contrôle des vignettes pour l’exercice 2017 se poursuit tant à Conakry qu’à l’intérieur de la Guinée. La sécurité routière est à l’œuvre depuis plusieurs jours dans le cadre dudit contrôle. Même si les choses se passent normalement, certains agents de la police routière n’attendaient que ça pour retirer de l’argent à de nombreux usagers de la route. Certains d’entre eux ont été mis aux arrêts, a appris Guineematin.com, selon une source policière.

Guinnematin.com avait constaté il y a quelques jours la manière dont des policiers se remplissaient les poches dans le cadre du contrôle des vignettes. Du carrefour Téminétaye, en face de la Féguifoot (Kaloum) à Bambeto, en passant par le carrefour Moussoudougou, le pont Kénien ou le rond-point de Hamdallaye, de nombreux policiers retirent de l’argent aux conducteurs d’engins roulants.

Dans un entretien qu’il a accordé un de nos reporters ce vendredi 28 juillet 2017, le commissaire divisionnaire, Hamidou Babacar Sarr, directeur central de la sécurité routière, a expliqué ce qui a été entrepris par la sécurité routière dans le cadre du contrôle.

« Depuis qu’on a reçu la réquisition du ministre du budget, sur instruction du ministre de la sécurité, nous avons pris toutes les dispositions de contrôle de l’achat des vignettes. Nous sommes descendus sur le et on a commencé à interpeller les gens. De nos jours, ça se passe très bien, mis à part quelques retards des agents qui doivent vendre les vignettes », a dit le commissaire Sarr.

Parlant des mauvais agissements de certains policiers qui retirent de l’argent aux citoyens, le commissaire Sarr a reconnu l’existence du phénomène. « Rien n’est impossible. Sur 100, tu verras toujours qu’il y a 10 passent à côté par rapport aux dispositions. Nous avons un service de contrôle qui suit les choses. Donc, les gens qui s’aventurent dans ça, ils seront tous repérés et des dispositions seront prises à leur encontre. Ce vendredi matin, on a eu à interpeller 4 agents de Matam. C’est moi personnellement qui ai constaté leur attitude indélicate et des mesures disciplinaires ont été prises contre eux », a confié le directeur central de la sécurité routière.

Pour ce qui est de la suite de l’opération, Hamidou Babacar Sarr a laissé entendre que le contrôle des vignettes va se poursuivre jusqu’au 31 décembre prochain.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél.: 628 17 99 17

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin