Suite au lancement officiel, le dimanche dernier, 23 juillet 2017, du mouvement dénommé « Union du Foutah pour le Professeur Alpha Condé » au cours d’une cérémonie présidée par le chef de l’Etat en personne, les partis politiques de l’opposition évoluant à Labé qualifient ce mouvement d’une union de «démagogues » et d’«opportunistes » à la recherche d’un intérêt personnel, rapporte une correspondante de Guineematin.com dans la région.

Certains militants de l’opposition à Labé comme Moro Sow de l’UFR se demandent même si les promoteurs de ce mouvement sont représentatifs du Foutah et quel pouvoir ont ils pour parler au nom de cette région… « Je ne sais pas sur quelle règle sociale ils se sont basés pour parler au nom du Foutah. Je vais dire puisque ce n’est pas une seule couche qui se trouve au Foutah, je vais appeler ça du sectarisme ou du racisme. Le jour qu’ils se sont entretenus avec le président je les ai entendu dire « Foutah Fi Fow, Fow Fi Foutah ». Je me demande à qui ils se sont référés pour parler au nom du Foutah. Moi, je suis de Dalaba ; mais, je ne peux pas parler au nom de Dalaba à plus forte raison au nom du Foutah ».

« Ces unions mettent en mal l’unité nationale et sapent les fondements de la démocratie. Le président devrait s’en éloigner », estime pour sa part Marouf Thiam du Bloc Libéral. « C’est très regrettable. D’ailleurs, en tant que républicain, je crois que nous ne devons pas aller vers ces unions et autres qui fragilisent beaucoup l’Etat et qui mettent en mal même l’unité nationale. Au lieu de nous amener vers l’union qu’ils prônent parce que ce sont des gens qui créent des associations à but politique. Et, je crois que ce sont les partis politiques qui doivent faire de la politique. Et non les associations qui doivent être apolitiques », ajoute-t-il.

« Une union d’opportunistes qui cherchent leur part de gâteau », c’est le qualificatif donné à ce mouvement par Mamadou Aliou Laly Diallo de l’UFDG. « Nous on ne dira même pas que c’est une Union du Foutah. Moi, je dirais que c’est une union des opportunistes qui cherchent à avoir leur part du gâteau dans le cadre du détournement des deniers publics. Actuellement, le Professeur Alpha Condé est entrain de distribuer de l’argent, distribuer des voitures comme ils ont senti qu’actuellement il est entrain de distribuer, ils sont allés prendre leur part à leur nom personnel, pas au nom du Foutah. J’ai suivi l’un des portes paroles qui s’est permis de dire qu’«en Guinée, quand quelqu’un est élu à la tête de la magistrature suprême c’est jusqu’à la mort ce qui fait que ces gens soutiennent implicitement une présidence à vie du Professeur Alpha Condé, c’est grave », déploré Laly Diallo.

Ces différents acteurs politiques pensent que ces genres de mouvement sont créés dans le but d’ouvrir la voie au Professeur Alpha Condé à un troisième mandat. Ils estiment que tout bon guinéen doit lutter pour obtenir le respect de la constitution guinéenne.

De Labé, Kadiatou Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin