Malgré la forte pluie qui s’est abattue sur la ville de Conakry dans la matinée de ce samedi, 29 juillet 2017, plusieurs responsables et militants du RPG Arc-en -ciel ont participé à l’assemblée générale hebdomadaire au siège national du parti à Gbessia. La séance a été dirigée par Lansana Komara, secrétaire administratif du parti et premier vice-président du conseil économique et social, entouré d’autres personnalités du parti, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Dans sa communication, le ministre conseiller à la présidence, Sanoussy Bantama Sow a menacé de porter plainte contre Elhadj Ibrahima Chérif Bah, ancien Gouverneur de la BCRG et actuellement vice-président de l’UFDG, chargé des relations extérieures et de la Communication.

Comme c’est souvent le cas, Sanoussy Bantama Sow s’est encore attaqué au chef de file de l’opposition guinéenne et à ses proches. Selon lui, Ibrahima Chérif Bah, vice-président par intérim de l’UFDG, a fait de très graves déclarations à la télévision privée « Evasion » contre le pouvoir.

« Il a déclaré que depuis l’avènement du Professeur Alpha Condé au pouvoir, plus de 900 Peuls ont été renvoyés de l’administration guinéenne », rapporte Bantama Sow. Une déclaration que le ministre Conseiller à la présidence de la République qualifie de grave et de dangereuse. Il a mis en garde Chérif Bah de ne plus tenir de tels propos « sans quoi, il risque d’être traduit en justice ».

Bantama Sow a démenti de tels propos, rappelant que la femme de Chérif bah est employée de l’administration. « Quand un gouvernement arrive, il vient avec ses hommes. Il faut reconnaître que le professeur Alpha Condé travaille avec tout le monde. La femme de Chérif Bah travaille dans le Gouvernement, elle est fonctionnaire au niveau des impôts », a dit Bantama Sow sous les ovations des militants.

L’ancien ministre des guinéens de l’étranger, a également répondu au chef de file de l’opposition qui n’a pas apprécié la façon dont les habitations de Démoudoula ont été démolies. « Ce monsieur, face à Demoudoula, il a oublié qu’il a gouverné ce pays, il a été ministre ici. À son temps à Kaporo-rails, devant tous les guinéens, les gens ont eu des documents officiels, ils ont construit officiellement devant les autorités. Kaporo-rails a été cassé, il y a eu plus de 20 morts. Mais, quand il dit à l’opinion guinéenne qu’il n’était pas en Guinée, il était à l’extérieur et à son retour il avait tout fait pour arrêter ces casses. On a des enregistrements audio qui existent. Mais, Kaporo-rails était un quartier reconnu, le chef de quartier avait été arrêté et emprisonné pour trois mois. Bâ Mamadou qui était le leader le plus influent, il avait son fief à Ratoma, il avait été arrêté pour trois mois de prison. Mamadou Barry qui était le maire de Ratoma avait également été arrêté. Aujourd’hui, il (Cellou Dalein, ndlr) se fait défenseur des populations, comme défenseur de la région. Le peuple n’oubliera pas, il est l’un des auteurs de la casse de Kapor- rails », a laissé entendre Bantama Sow.

Parlant des futures échéances électorales, Bantama Sow dira que le RPG va continuer à « régner » sur la Guinée. « Le RPG est prêt à diriger ce pays pendant longtemps. Ça, je vous le dit ici. Ceux qui pensent qu’en 2020 il y aura l’alternance, ils se trompent. Le RPG va continuer à gouverner ce pays dans l’intérêt supérieur de la nation », a prédit Bantama Sow.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin