Un chauffeur de « clando » a été tué, le samedi, 29 juillet 2017, aux environs de 23 heures, par son passager à Dabbhel Lalya, village relevant de la Commune Rurale de Sintaly, dans la préfecture de Pita, rapporte un correspondant de Guineematin.com dans la région.

Selon notre confrère Alpha Oumar Mosquée DIALLO, chef de la station locale de la Radio Rurale de Pita, la victime Maître Amadou Oury Baldé était au volant de la Renault Clio de couleur cendre immatriculée RC 3779 U en provenance de Conakry, le samedi soir, avec 6 passagers à bord.

Quatre sont descendus entre Mamou et Pita. Les deux autres dont le présumé tueur devaient continuer sur Labé.
« Mais, arrivée à Dabbhel Lalya, le véhicule s’est éteint et une fumée s’est dégagée du moteur. Le chauffeur est descendu pour vérifier ce qui est arrivé au moteur de son véhicule. Entre temps, il a sollicité l’appui du passager (présumé criminel), puisque l’autre est une femme. C’est au moment où le chauffeur fouillait dans le coffre de son véhicule pour chercher les outils devant permettre à la réparation de la voiture qu’il a été surpris et poignardé par son passager censé être descendu du véhicule à sa demande pour l’aider » rapporte notre confrère Alpha Oumar Mosquée Diallo qui dit tenir cette version des faits de la seconde passagère, une certaine Halimatou Sow, domiciliée à Dar-Es-Salam dans la Commune Urbaine de Labé.

Le constat révèle que le couteau a été planté dans la poitrine de la victime qui est morte sur le champ. Le présumé assassin a alors disparu dans la forêt avec le sac du chauffeur. C’est en ce moment que dame Halimatou Sow a crié. Quelques minutes après, les citoyens du village sont venus aux nouvelles.

Finalement, le corps de maître Amadou Oury Baldé a été transporté à la morgue de l’hôpital préfectoral de Pita où les services de police ont découvert qu’il est né en 1994 à Foula Madina Conakry et originaire de Missidé Lamba, un village du district de Tounkourouma, relevant de la Commune Rurale de Konah, dans la préfecture de Tougué.
Les autorités compétentes ont alors restitué le corps de la victime aux ressortissants de Tougué à Pita et Labé qui, à leur tour, ont pris des dispositions pour que Maître Amadou Oury Baldé soit inhumé dans son village natal, le dimanche, 30 juillet 2017, à 15h30. Il était célibataire sans enfant, dit-on.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin