Longtemps considérée comme un bastion imprenable du RPG du professeur-président Alpha Condé, la préfecture de Siguiri pourrait bien tomber dans l’escarcelle du Parti du Travail et de la Solidarité (PTS), dirigé par le fils du terroir, l’honorable Mamady Diawara. C’est en tout cas ce que laisse penser les communications entendues ici et là par l’envoyé spécial de Guineematin.com à Siguiri.

Après des rencontres fructueuses avec les sages, le leader politique ne regrettera pas cette opération de charme engagée depuis deux jours auprès des siens. S’adressant aux sages de Djelibakoro, hier, dimanche 30 juillet 2017, Mamady Diawara a été on ne peut plus clair… « Nous étions engagés dans une alliance avec le RPG derrière le professeur Alpha Condé. Mais, la Constitution guinéenne ne prévoit que deux mandats » a, à peu près de mots, expliqué le natif de Siguiri à la plus haute représentation locale des sages. Une façon d’indiquer que le président de la République- accusé de vouloir s’accrocher à la tête de la Guinée après ses deux mandats constitutionnels- qu’il ne peut pas compter sur le PTS pour une telle aventure.

Ainsi, même s’il ne l’a pas encore officiellement annoncé, on sent que Mamady Diawara a déjà fait le deuil de cette alliance et se présente plutôt comme un leader politique qui voit son étoile monter et qui est évidemment prêt à voler de ses propres ailes.

D’ailleurs, au sortir de la rencontre d’hier avec le chef traditionnel de Siguiri, le président du PTS a ironisé : « je suis venu ici pour prouver à mon ami Cellou Dalein que Siguiri demeure notre circonscription ». Comme pour dire que la « prééminence » du RPG est un passé révolu à Sigui et que le PTS n’a désormais que l’UFDG comme adversaire dans cette préfecture.

« On a voté cent pour cent pour le RPG ; mais, jusqu’à présent, nous n’avons ni routes, ni eau, ni électricité… » a notamment lancé un sage dans la case du Sotikëmo de Siguiri, avant de demander à leur fils, Mamady Diawara de compter sur leur soutien et d’aller donc dormir tranquillement, il feront le reste…

Enfin, certains informateurs ont soufflé à l’envoyé spécial de Guineematin.com que le leader du PTS aurait déjà tourné la page de son alliance avec le RPG arc-en-ciel. « La Guinée a besoin d’aller de l’avant. On ne peut plus continuer à accompagner les autres », a notamment commenté un proche du député et président du PTS.

A suivre !

De Sigui, Mamadou Alpha Assia Baldé, envoyé spécial de Guineematin.com

Tél. : 622680041

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin