En prélude à la marche du 02 août prochain, l’opposition républicaine a tenu son dernier meeting d’information et de sensibilisation ce lundi 31 juillet 2017 au siège national de l’UDG, le parti d’Elhadj Mamadou Sylla à Kagbelen qui était plein à craquer de militants venus de Dubréka, Kagbelen et même ceux de Conakry, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Plusieurs leaders ont pris part à ce dernier meeting dont Cellou Dalein Diallo de l’UFDG, Papa Koly Kourouma du GRUP, Alhousseine Makanera Kaké du FND, Abdoulaye Kourouma du RRD,  Ibrahima sory Diallo de ADC-BOC et de l’honorable Dembo Sylla député au compte du parti UDG et représentant de son président Mamadou Sylla.

Dans sa communication, le président du Grup, Elhadj Papa Koly Kourouma a dénoncé certaines défaillances du gouvernement actuel. Ces défaillances qu’il appelle « les œuvres du système ».

« Il y a quelques jours dans la vallée de Demoudoula, ils sont allés casser tous les bâtiments avec pour argument, il y a encombrement de la vallée. Au même moment, on inaugure avec faste un marché construit dans la zone de Condébondji, dans les eaux pour alimenter la commune de Matam. Où est la cohérence ? C’est ce qu’on appelle le système », a dit Papa Koly Kourouma.

De son côté, l’ancien ministre de la communication, Alhousseine Makanera Kaké s’est dit fier d’être considéré aujourd’hui comme étant le griot de Cellou Dalein Diallo. « Est-ce que c’est un crime d’être le griot du politicien le plus populaire de l’Afrique ? », s’interroge Makanera, sous les ovations des militants. Le leader du FND, s’est attaqué à la déclaration du ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation, Général Boureima Condé hier, à la télévision d’Etat.

« Je voudrais dire à mon Général que sa sortie était malheureuse et c’était une honte nationale. Une honte en ce sens qu’un ministre de la République n’est pas le propriétaire de la Guinée. Nous ne sommes pas ses sujets à plus forte raison ses esclaves, nous sommes dans un pays et la seule chose qui règle nos rapports ce sont des textes de lois. C’est pourquoi, quand on m’a dit ça hier, je l’ai renvoyé pour mieux s’informer », a-t-il lancé.

Comme on pouvait s’y attendre, les différents responsables de l’opposition républicaine n’ont pas ménagé la gouvernance Alpha Condé. Et, les appels sont multipliés pour solliciter une mobilisation sans faille à la marche du 02 août 2017 qui sera la première des manifestations de rue contre la non application des accords politiques du 02 octobre 2016, la cherté de vie, les velléités de tripatouillage de la Constitution…

Après le 02 août, les opposants au régime Alpha Condé prévoient d’autres manifestations, notamment les 09 et 16 août, l’anniversaire de la marche historique du 16 août 2016 qui avait conduit à l’ouverture du dialogue et à l’adoption de l’accord politique du 12 octobre…

A suivre !

Siba Guilavogui était à Kagbelen pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin