Comme annoncé précédemment sur Guineematin.com, le ministère de la justice et le parquet général ont animé une conférence de presse ce vendredi 04 août 2017 à la Cour d’Appel de Conakry. Le dossier du massacre du stade du 28 septembre 2009 aura été un des dossiers épluchés au cours de la rencontre, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Le procureur de la République près le Tribunal de Dixinn, en charge du dossier a dit que la procédure suit son cours normal et qu’il ira jusqu’à son bout, malgré le doute qui anime certains compatriotes de voir cette affaire inscrite au rôle d’un tribunal guinéen.

« Je vais en dire deux mots sur ce dossier dans lequel je suis partie. Je suis donc tenu par l’obligation de secret de l’instruction. Ce dossier du 28 septembre est toujours géré par trois magistrats d’expérience, trois juges d’instruction qualifiés. Le procureur de la République de Dixinn a adressé des réquisitions supplétives au pool de juges d’instruction pour demander des confrontations. Le pool a accepté et adressé en direction des avocats de certains inculpés des correspondances pour informer de la date des confrontations. Le collectif des avocats a répondu au pool que pour le moment, il suspendait sa participation à la procédure pour des raisons qui leur sont propres », a expliqué Sidy Souleymane Ndiaye.

Pour ce qui de la nouveauté dans ce dossier, monsieur Ndiaye a dit que les parties civiles ont de nouveau été entendues. « On a recueilli leur audition. Il a également été envoyé à destination des autorités judiciaires françaises une commission rogatoire. Nous attendons toujours le retour de cette commission. Une mission a été déterminée dans la commission rogatoire sur ce que les juges attendent des autorités françaises dans le cadre de la coopération judiciaire. C’est ce que je pouvais vous dire », a laissé entendre le procureur.

Monsieur Ndiaye n’a pas précisé pour autant qui devait être auditionné par ladite commission rogatoire.

Pour sa part, le ministre de la Justice, Maître Cheikh Sako a réitéré sa détermination à faire de sorte qu’il y ait enfin le procès de ce dossier sensible avant la fin 2017.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin