Comme indiqué dans une précédente dépêche de Guineematin.com, deux jeunes pêcheurs étaient portés disparus dans le fleuve Konkouré, séparant les préfectures de Fria et de Dubréka. Noyés dans la soirée du mercredi, c’est ce vendredi, 4 août 2017, que les deux corps ont été retrouvés, a appris notre correspondante locale.

Toutes les recherches effectuées hier, jeudi, sont restées vaines. C’est seulement ce vendredi, aux environs de 10 heures, qu’un des corps a été repêché grâce à Abdoulaye Camara, un adolescent qui avait été posté dans un endroit bien déterminé comme tant d’autres jeunes classés dans des endroits ciblés de la localité dans l’espoir de voir les corps flotter.

Selon le chef du secteur de Dotè, c’est son fils qui a repéré le corps et alerté les populations. « Depuis l’aube, nous étions en train de chercher les corps. Nous avons dit à mon fils de rester quelque part, c’est de là-bas qu’il a aperçu le corps qui flottait et qui descendait. Immédiatement, il a appelé les autres qui sont venus voir. Et, ils ont reconnu Aboubacar Bangoura. On l’a fait monter et nous avons informé les autorités », a déclaré Aboubacar Camara, le chef du secteur de Dotê.

Après avoir fait le constat, le commissaire central adjoint a informé le préfet et le juge qui ont ordonné de mettre le corps à la disposition de la famille puisque le corps était en état de décomposition.

Aux environs de 14 heures, un membre de la famille du deuxième jeune disparu, a contacté la correspondante locale de Guineematin.com pour l’informer de la découverte du corps de leur fils, Alhassane Issiaga Sidibé.

Comme il est de coutume, c’est au bord du fleuve Konkouré dans lequel ils ont perdu la vie que les deux jeunes ont été inhumes ce vendredi-même.

De Fria, Djenabou Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin