L’ONG humanitaire « Terre des Hommes », en partenariat avec le dispensaire « maternité Saint Gabriel de Matoto » et le ministère de la Santé, a célébré la semaine mondiale de l’allaitement maternel, dans la journée du mardi 1er août 2017, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Avec le slogan « Ensemble, protégeons l’allaitement loin des conflits d’intérêts », les spécialistes de la santé ont profité de cette cérémonie pour parler des bienfaits de l’allaitement maternel aussi bien pour la santé du bébé que de sa croissance.

Dans son discours de circonstance, le Dr. Naman Camara, coordinateur du programme Santé et nutrition de l’ONG « Terre des Hommes » a dit que cette semaine (du 1er au 7 août) est dédiée aux activités d’initiation à l’allaitement maternel et à toutes les activités y afférentes. Dr Naman Camara a exprimé des inquiétudes quant au taux élevé de mortalité infantile et néonatale en Guinée. Selon lui, il est temps que tous les acteurs s’y mettent avant qu’il ne soit trop tard. « Vous savez qu’en Guinée actuellement, il y a 124 pour 100 mille naissances d’enfants de moins de 5 ans qui décèdent par les maladies. Et quand vous prenez les 124 pour 100 mille, les 35% de décès c’est la néonatalogie, c’est-à-dire la période après l’accouchement, la période des 28 premiers jours. Donc, si on arrive à faire une bonne promotion de l’allaitement maternel, on a quitté 18% pour rehausser à 21% selon les dernières enquêtes Smart de 2015, mais nous n’avons pas atteint d’abord 50% de nos femmes qui font l’allaitement maternel. Notre combat, c’est vraiment de faire la promotion de l’allaitement maternel au sein de nos communautés », a-t-il laissé entendre.

De son côté, monsieur René Vauleon a dit que la célébration de cette semaine au niveau mondial est un évènement important, mais beaucoup plus important pour la Guinée. « Parce qu’il faut que chacun et chacune soit conscients que dans les 6 premiers mois où l’enfant est né, l’allaitement maternel c’est la meilleure nourriture que vous puissiez lui donner. Le sein maternel c’est la plus grande nourriture, c’est la plus riche. Donc, pour nous cette semaine est primordiale. Nous avons un service qui est là et qui sera à la disposition de toutes les mamans qui sont là, pour vous conseiller et voir tous les problèmes qui se posent. Parce que vous avez un problème d’allaitement, un problème physique et un problème au niveau des seins. Il y a des médecins qui sont là pour vous encadrer et vous apporter tous les conseils nécessaires pour vous permettre de continuer à allaiter » a-t-il fait remarquer.

Pour sa part le Dr. Ibrahima Kalil Koné, Directeur de l’Institut de Nutrition et de la Santé de l’Enfant (INSE), a dit que l’allaitement maternel n’a pas de prix et est donc irremplaçable.

Selon lui, cette semaine de l’allaitement maternel a été instituée par l’ONU pour promouvoir l’allaitement maternel. Car dit-il, il a été constaté que beaucoup de cas de malnutrition, beaucoup de décès néonataux et infantiles sont dus au refus par certaines mère de ne donner exclusivement que le lait maternel au bébé pendant les 6 premiers mois. « Je voudrais dire à mes chères dames que l’allaitement maternel les épargne du cancer du col, du cancer du sein. Et, je crois que chacune d’entre elles sont d’accord avec moi que nous assistons aujourd’hui à beaucoup de cas d’animosités de la part de nos enfants dans les rues, c’est parce que ces enfants là n’ont pas été allaités ! Quand vous prenez le lait de vache, le lait de chèvre pour donner à votre enfant, il y a des substances, il y a des éléments qui sont la-dans, ça ne peut pas changer et qui font que l’enfant quand il prend parfois il ne vous reconnaît même pas en tant que mère, il ne reconnait même pas l’humanité et il se comporte comme les animaux le font », a-t-il révélé.

Cette cérémonie a pris fin par des sketchs sur l’accouchement et l’allaitement maternel. Une mise en scène qui a émerveillé les nombreuses mamans qui ont pris part à cette cérémonie. Dans l’ensemble, toutes les femmes se sont engagées à respecter strictement les conseils qu’elles ont reçus des spécialistes de la santé.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tel. (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin