L’ONG Jeunes Engagés contre le Chômage (JEC) a offert divers cadeaux à Kiridiya Orphelinat, une école située au quartier Matoto. Ce don, composé de vivres et de fournitures scolaires, a été livré ce samedi 12 août 2017 dans la matinée par la présidente de l’ONG en présence de nombreuses personnalités, a appris Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Ce don est constitué de sacs de riz et de sucre, de biscuits, du chocolat, de cahiers, de stylos, de d’ardoises pour redonner le sourire aux 35 pensionnaires de Kiridiya Orphelinat. Les produits ont été remis en présence de la présidente de l’ONG JEC, de cadres du ministère de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance et des encadreurs dudit orphelinat.

Pour madame Sampil Fatoumata Samoura, présidente de l’ONG JEC, c’est « dans le souci de voler au secours des gens qui sont dans le besoin que se situe ce don de fournitures et de vivres. Pour y arriver, je suis entré en contact avec des partenaires comme le ministère de l’action sociale qui nous a donnés la possibilité de venir dans cet orphelinat. C’est de l’humanitaire que nous faisons, c’est pourquoi nous sommes très heureux de faire ce don à ces 35 enfants qui sont dans le besoin », a expliqué la présidente.

Les bénéficiaires, par la voix de mademoiselle Anne Marie Bangoura, administratrice du centre Kiridiya Orphelinat, a exprimé sa satisfaction face à ce geste. « Comme vous le savez, les enfants comme ceux-là sont dans le besoin, surtout pour la scolarisation et la nourriture. Dans notre centre, nous n’avons pas les moyens, mais avec l’apport des bonnes volontés comme cette ONG, nous pouvons aller loin. Nous remercions infiniment JEC qui nous assisté aujourd’hui », a dit l’administratrice du centre Kiridiya Orphelinat.

Le représentant du ministère de l’action sociale à cette cérémonie, Akoi Guilavogui a dit que son département « est heureux de savoir que des institutions ou des personnes de bonne volonté s’intéressent à la protection de l’enfance. L’enfance a vraiment besoin d’accompagnement, le secteur social a besoin d’investissement car toujours confronté à des difficultés, notamment la pauvreté et tout ce qui va dans le sens de la vulnérabilité. Il est important qu’à côté de l’Etat que des institutions ou des personnes de volonté associent leurs efforts pour que les enfants retrouvent le sourire », a dit le coordinateur national de la protection de l’enfance.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin