Comme indiqué par une précédente dépêche de Guineematin.com, par un arrêt de ce lundi, 14 août 2017, la Cour Constitutionnelle a reconnu et validé l’élection de maître Amadou Salif Kébé à la présidence de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Au siège de l’institution électorale, cette annonce a suscité des cris de joie des travailleurs qui ont attiré l’attention des voisins et des étrangers venus aux nouvelles.

Pour sa part, Bakary Fofana, le président sortant, a finalement décidé d’accepter sa défaite et de reconnaître l’élection de maître Amadou Salif Kébé.

A suivre !

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin