La criminalité bat son plein dans la préfecture de N’zérékoré. Depuis quelques mois, les conducteurs de taxis-motos sont devenus la proie vidée par les assassins qui ne manquent pas de stratégies et qui sont pour le moment insaisissables. Selon le correspondant local de Guineematin.com, en quatre mois, trois taxi-motards ont été froidement assassinés par balle dans l’exercice de leur métier et les motos toujours emportées par ces assaillants qui réussissent toujours à s’échapper.

Ces dangereux « clients » ont déplacé la première moto le 03 mai dernier dans le secteur Boma, sous-préfecture de Samoé. Salma Bah, paix à son âme, a été le premier conducteur de taxi moto à tomber dans le piège. Il succombera après avoir reçu plusieurs balles, alors qu’il était âgé seulement de 24 ans.

Le deuxième assassinat de taxi-motard a été enregistré le 30 mai. Bangaly Camara, la trentaine, était marié et père de deux enfants. Lui aussi a été tué par balles. Ses bourreaux l’ont assassiné entre Gallaye et Gbötoye (préfecture de N’zérékoré) en pleine journée.

Et, troisième a été enregistré en ce mois d’août, précisément dans la nuit du vendredi au samedi, 12 août 2017, dans le quartier Commercial, secteur Ossud 2, commune urbaine de N’zérékoré. Mamady Konaté, la victime, n’avait que 19 ans. Il était élève à l’école des soins de santé communautaire de N’zérékoré. Il voulait profiter des vacances pour avoir un peu d’argent avant la reprise des cours. Mais, les criminels ont anéanti le rêve de ce jeune qu’on disait plein d’avenir…

Avant-hier, c’est ce troisième assassinat qui a irrité les conducteurs de taxi-moto qui ont barricadé plusieurs artères de la ville et pillés les locaux de leur syndicat qu’ils accusent de ne jamais les défendre face à ces assassinat.

Mais, les autorités qui ont convoqué une réunion d’urgence avec les syndicats des taxi-motos et quelques représentants des conducteurs dans la salle de conférence de la préfecture ont pu les convaincre que les enquêtes se feront et que ce phénomène sera arrêté.

Finalement, le jeune Mamady Konaté a été enterré hier, dimanche par sa famille et plusieurs dizaines de conducteurs de taxis-motos.

Affaire à suivre !

De N’zérékoré, Kolié Diallo pour Guineematin.com

Tél.: +224 628 931 928

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin