Le Centre de Formation Professionnelle (CFP) de Donka, dans la Commune de Dixinn, est l’un des plus anciens du pays. Ce centre, qui date de la période des indépendances, présente un visage loin d’être reluisant, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Le CFP de Donka est aujourd’hui logé dans des infrastructures vieillissantes et à l’abandon. Certains bâtiments décoiffés sont en ruine. Les quelques ateliers existants laissent à désirer.

De la menuiserie à la chaudronnerie, en passant par la mécanique, il n’existe presque rien comme équipements, excepté quelques rares machines de l’ère coloniale qui peinent à fonctionner.

Au cours de cette visite de constat effectué ce jeudi 17 août 2017, le chargé de la formation pratique à la chaudronnerie, Mamadouba Camara a dit à notre reporter que son service ne reçoit absolument rien en matière première, gage de fonctionnement de l’atelier. « Vous voyez, il n’y a pas de machines. Ici, on travaille grâce aux particuliers qui font des commandes. Nous ne recevons rien », s’est-il plaint.

Au niveau de la menuiserie, c’est le même constat amer. On note un manque criard d’équipements, selon Monsieur Alia Bangoura, chargé de la formation. « Les machines datent des années 1950.Et puis, il n’y a que quelques-unes qui fonctionnent à peine, avec des pannes à répétition », dit-il.

C’est au niveau de l’atelier de la mécanique que la visite a été interrompue par deux enseignants, responsables du centre. Le péché du journaliste aurait été de prendre les images des lieux.

Du coup, les deux hommes demandent au reporter de brandir un ordre de mission, à défaut, une autorisation du directeur dudit centre. Malgré tout, notre reporter a bien pris des images de ce centre qui a l’air de dater du précambrien.

Au regard de ce visage hideux qu’offre le CFP de Donka, l’on se demande ce que fait le département de l’enseignement technique et de la formation professionnelle.

Alhassane 3 Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin