Après plus de 10 mois d’arrêt, le train qui relie Kagbelen (commune de Dubréka) à Kaloum, le centre administratif de la capitale guinéenne, a repris les rails le mardi, 15 août 2017. C’est avec un léger retard, que le train a quitté le terminus de Kagbelen, aux environs de 7 heures 30 minutes, a constaté un reporter de Guineematin.com, ce mercredi.

Le train Conakry Express, a fait l’objet de convoitise cette matinée par nombre d’usagers, surpris de revoir ce moyen de transport, qui soulageait plus d’un, reprendre du service.

Tout au long du trajet, de Kagbelen à Kaloum, via le grand marché de Madina, on pouvait lire la surprise et la joie sur le visage des citoyens.

Interrogé par le reporter de Guineematin.com, le responsable technique en charge de la maintenance, Abou Keita se dit confiant quant à l’état de santé du train. « Le train se porte bien. Le problème majeur, c’est problème de la voie. Avec CBK, je n’ai pas accès à la voix 4 qui permet de sortir et de rentrer. Je demanderai à ce qu’on m’aide à avoir accès à la voix 4 pour la sécurité du train et des usagers. Et puis, il faut aussi faire l’appoint sur les locomotives pour la traction. C’est extrêmement nécessaire », a-t-il signalé.

Parlant de la consommation en carburant, le technicien Abou Keita soutient qu’ils sont à 900 litres/jour pour les deux locomotives et le véhicule d’oxygène.

S’agissant du transport, le chef de service exploitation, Bademba Barry, informe qu’il y’a eu une légère augmentation du tarif. « Vous savez, c’est le partenaire Chinois qui prenait tout en charge. Mais, à partir du moment où c’est le gouvernement qui gère le fonctionnement, il a jugé nécessaire d’augmenter le tarif de 500 à 1000 Francs guinéens par tronçon sur certaines gares. Cela, pour permettre de faire face au fonctionnement », a précisé Bademba Barry.

Pour la sécurité du train et des passagers à bord, une équipe mixte de gendarmes et policiers se relaye.

La reprise de la circulation du train Conakry Express vient soulager les milliers d’usagers qui s’agglutinent aux différents carrefours aux heures de pointe à la recherche d’un taxi.

Alhassane 3 Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin