L’Union des Forces du Changement (UFC) a tenu son assemblée générale hebdomadaire ce samedi 19 août 2017, à son siège national sis à Taouyah, dans la commune de Ratoma. La rencontre était pilotée par le président du parti, Aboubacar Sylla entouré des membres du bureau exécutif. Des sujets d’actualité relatifs aux inondations en Sierra Léone, à l’attentat terroriste au Burkina Faso et aux accidents de la circulation qui endeuillent les familles guinéennes ont été débattus, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

A l’ouverture de la séance, le président Aboubacar Sylla a demandé à l’assistance d’observer une minute de silence à la mémoire des victimes d’inondations en Sierra Leone et des attentats terroristes au Burkina Faso et en Espagne.

Ensuite, l’honorable Aboubacar Sylla a présenté ses condoléance les plus émues au peuple Sierra Léonais tout en appelant la communauté internationale d’apporter sa contribution à ce peuple meurtri. « Il y a eu des fortes pluies pendant trois jours qui ont entrainé un glissement de terrain qui a englouti des maisons et des personnes. Il se trouve que le bilan actuel fait état de 400 morts d’abord et de 600 disparus. Cela veut dire que ce bilan va encore malheureusement s’alourdir dans les jours à venir lorsque probablement on découvrira de nouveaux corps au niveau des immondices et dans les débris des maisons qui se sont affaissées. C’est extrêmement dur, ce pays vient de se relever de l’épidémie Ebola qui a couté la vie à près de 4 000 personnes. Nous présentons nos condoléance les plus émues au peuple Sierra Léonais. Et nous appelons toute la communauté internationale, la Guinée et les pays limitrophes en tête, suivis de l’Union Africaine pour apporter leur contribution à ce peuple », a-t-il sollicité.

Par ailleurs, Aboubacar Sylla a demandé au président Alpha Condé de faire preuve d’une réelle solidarité à l’égard de ce peuple sinistré. «Nous demandons au président Alpha Condé de ne pas se contenter de visite éclaire à Freetown mais de faire comme le Libéria. D’envoyer des contingents de médecins, de policiers, de militaires, de cargaisons de médicaments, pour aider ce peuple », a lancé Aboubacar Sylla.

Parlant des attentats terroristes survenus au Burkina et ailleurs, il dira que c’est vraiment triste et dommage que les questions de terroristes sont en train de se rapprocher de plus en plus de nos pays. C’est pourquoi, dit-il la Guinée, a intérêt et l’obligation de prendre toutes ses dispositions pour prévenir éventuellement des actes de ce genre. « Même si la Guinée n’est pas un pays exposé directement, mais on ne sait jamais, la Guinée abrite des intérêts de certains pays étrangers qui sont visés par les terroristes. Donc, il n’est pas exclu qu’il y ait des visées en Guinée. Donc, les guinéens doivent prendre très rapidement les meilleures dispositions et non simplement des mesures de façade pour éviter ce type de drame dans notre pays » a-t-il préconisé.

A en croire Aboubacar Sylla, tous ces actes sont les reflets des tensions dans le monde car, précise-t-il, le terrorisme n’est pas une génération spontanée. « Cela vient d’une certaine frustration, d’une situation de pauvreté, d’une certaine injustice, d’une certaine misère et inégalité. Et, pour soigner ce mal, il faut aller jusqu’à la racine », estime le président de l’UFC.

Quant aux accidents qui endeuillent les familles, l’honorable Sylla pointe un doigt accusateur sur le gouvernement. «Ces accidents sont dus au laxisme, à l’improvisation, au laisser-aller, à l’indifférence et l’insouciance du gouvernement à l’égard des citoyens », a-t-il martelé.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel: 664 413 227/654 416 922

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin