Le siège de l’Union des Forces Républicaines (UFR) à Matam était noir de monde à l’occasion de l’assemblée générale de ce samedi 19 août 2017. La présence du président Sidya Touré sur les lieux est à l’origine de cette grande mobilisation. La remobilisation des troupes dans la perspective des élections communales a polarisé l’attention. Le président Sidya en a profité pour lancer des pics sur ses détracteurs, rapporte Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

C’est le Haut Représentant du chef de l’Etat a présidé la séance, entouré du ministre de l’élevage, Mohamed Tall, des députés Babara Fofana, Bakary Goyo Zoumanigui, Hadja Aissata Daffé, et d’autres responsables du parti.

Parlant de la remobilisation des troupes, Sidya Touré a rappelé que l’UFR a été restructurée. « Nous avons donné de nouvelles directives de mobilisation. Nous avons exigé aux fédérations que les réunions se tiennent désormais au niveau des sections. Les responsables des fédérations vont ainsi savoir comment fonctionnent leurs sections. Nous avons commencé ça à Matoto et je sais que ça se poursuit dans les autres communes de Conakry », a dit le président de l’UFR.

Par ailleurs, Sidya Touré a présenté l’UFR comme le parti du rassemblement. « Nous continuons d’offrir l’alternative pour une Guinée rassemblée. Nous ne sommes pas dans les querelles personnelles. Il y a trop de propos qui se tiennent. Mais, laissez les gens parler pare que nous, nous avons du boulot », a-t-il laissé entendre.

En ce qui concerne les prises de position de certains cadres qui défendent bec et ongle le bilan du président Alpha Condé, Sidya Touré préfère ironiser, en langue Sosso.

« Ceux qui distillent des rumeurs, en disant que Sidya Touré n’aime pas le président Alpha Condé… Moi, je me suis battu pour Alpha Condé, sous le régime de Lansana Conté. Le premier malentendu qu’il y a eu entre le président Conté et moi, c’était la 2ème fois, c’est l’emprisonnement d’Alpha Condé. Ceux qui l’avaient envoyé en prison à l’époque, disent aujourd’hui que je ne l’aime pas… Ceux qui disaient à l’époque qu’on n’aimait pas Conté, disent aujourd’hui encore que nous n’aimons pas Alpha. Donc, eux ils aiment tous les présidents ? Dès que tu deviens président, ils sont amoureux de toi. C’est des choses qui n’ont pas de sens », soutient l’ancien premier ministre de Lansana Conté.

Pour ce qui est des derniers soubresauts survenus à la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), soldés par l’éviction de Bakary Fofana de la tête de l’institution, le président de l’UFR pense que l’on peut aller de l’avant désormais. « Comme le problème a été tranché, cela nous permet de passer aux élections communales. Avec le nouveau code électoral amendé, chacun sait ce qu’il doit faire pour défendre son quartier. Expliquez cela à ceux qui ne le savent pas », a conseillé Sidya Touré

En outre, le Haut Représentant du chef de l’Etat est revenu sur sont thème favori, à savoir l’agriculture et l’éducation. Selon lui, ces deux secteurs étant vitaux pour le développement socio économique, des efforts conséquents doivent être fournis pour valoriser ces secteurs.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél.: 628 17 99 17

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin