Ce mardi, 29 août 2017, marque le 3ème jour de la mort du journaliste Ibrahima Sylla « Ibra », ancien travailleur de la RTG, du CNC et chef du Département Communication à l’Agence nationale de la sécurité sanitaire. A cette douloureuse occasion, un vibrant hommage lui a été rendu par ses collègues de service, ses confrères, consœurs, sa famille, ses amis et par les hommes politiques du pays. Le symposium a été organisé au plateau de la RTG Koloma où il est arrivé dans les années « 80 », a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Dans l’ensemble des discours, il a été reconnu au défunt sa générosité, son humanisme et son professionnalisme dans le travail, mais également son caractère social.

Parmi les messages forts, figure celui de l’ancienne présentatrice du journal télévisé et ancienne ministre de la Communication, Hadja Aïssatou Bela Diallo. Dans l’émotion, elle s’est rappelée du dernier échange qu’elle a eu avec Ibrahima Sylla à travers un message qui décrit le sens du respect, de l’amitié, mais aussi du destin des hommes su cette terre.

De son côté, l’ancien directeur de la RTG, ancien président du Conseil national de la communication et ancien ministre de la Communication, Boubacar Yacine Diallo, a souligné combien le défunt journaliste était alerte et soucieux du sort des autres. Le ministre Yacine Diallo dit retenir deux exemples:  » lorsque le palais à été bombardé en 1996, il m’a appelé pour dire maître où êtes vous ? J’ai dit que je suis dans les environs de Matoto. Il a dit, Dieu merci, de rester tranquille le palais a été bombardé. Le second exemple, c’est quand le président Dadis a reçu les balles. Ibrahima Sylla m’a appelé pour dire maître où êtes vous ? J’ai répond que je suis au niveau de l’Aéroport. Il m’a dit de rentrer chez moi, le président Dadis a reçu des balles. Voilà ce qu’on appelle scoop », a-t-il dit.

Prenant la parole, la présidente du conseil économique et social, Hadja Rabiatou Sérah Diallo a lancé un appel au chef de l’Etat, le président Alpha Condé, au chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo et à tout le peuple de Guinée à ne pas oublier les 7 enfants laissés par Ibrahima Sylla. Selon cette ancienne syndicaliste, celui qui aura soutenu cette famille aura soutenu Ibrahima Sylla.

Quand au vice-président de l’UFDG, Docteur Fodé Oussou Fofana, il a rappelé qu’à chaque passage d’Ibrahim Sylla devant sa pharmacie à Kaloum, il s’arrêtait pour le saluer, lui rappeler que la Guinée est une famille et qu’elle a besoin de tout monde pour se réconcilier. « Ibrahima Sylla était tout simplement un homme humble. Il était un exemple. Nous prions Dieu pour qu’on ai beaucoup de Ibrahima Sylla « Ibra » dans ce pays », a dit l’opposant.

En plus de ces différents messages, se sont ajoutés d’autres comme celui du représentant du ministère de la Communication, celui de la HAC, du syndicat de la presse privée, celui de la RTG, la famille du défunt, etc. Tous conviennent sur les bonnes qualités du défunt et prient pour le repos de sont âme.

Mamadou Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin