Dans la journée d’hier, mercredi 30 août 2017, aux environs de 13 heures, une noyade s’est produite sur la route de Sansalé, à la traversée du fleuve Kogon, au niveau du secteur Kandiafara. Trois personnes et quelques moutons se sont noyés et restent encore non retrouvés, a rapporté le correspondant de Guineematin.com à Boké.

Selon le capitaine Sékou Tagar Camara, sous-préfet de Sansalé, joint au téléphone dans l’après-midi de ce jeudi, 31 août 2017, « il y avait cinq (5) personnes et plusieurs moutons au bord de la pirogue qui quittait Sansalé pour rejoindre la ville de Boké. En plein fleuve, la pirogue s’est renversée. Seules deux personnes (dont un enseignant nommé Loua Loua et le piroguier) ont pu être sauvées. Malheureusement, les trois (3) autres dont un commerçant appelé Bakeba Dramé, originaire de Koïn (Tougué) et un enfant, sont restés dans l’eau. Ils n’ont pas encore été retrouvés », a expliqué le sous-préfet.

Également joint au téléphone par le correspondant local de Guineematin.com, le maire de Sansalé, Idrissa Camara s’apitoie : « c’est ce que nous nous vivons ici ! Chaque jour, on s’attend à entendre des pareils cas d’accidents. Mais, comme nous ne vivons que des promesses (du Gouvernement, ndlr), on se remet au Créateur des cieux et de la terre », a-t-il répondu.

A rappeler que le correspondant de Guineematin.com à Boké était récemment dans cette sous-préfecture, située à 135 kilomètres au sud-Ouest de la ville de Boké pour parler justement de son enclavement et de son « abandon » par les autorités du pays.

De Boké, Mamadou Diouldé Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin