image d’archive

Boubacar Diallo, accompagné d’une de ses deux épouses, madame Mouminatou (en état de famille) et de son neveu se sont noyés dans la rivière Koloun le mercredi dernier, 06 septembre 2017, à 17 heures. Selon des informations confiées à Guineematin.com, ces trois personnes sont mortes dans cette rivière alors qu’elles revenaient d’un décès dans un village voisin où ils étaient allés présenter des leurs condoléances.

Joint au téléphone par un des correspondants de Guineematin.com à Tougué, un membre de la famille explique : « ils s’étaient rendus à Siguira (un village environnant) pour saluer la famille suite au décès d’une parente. Au retour, ils se sont embarqués avec deux autres personnes dans la pirogue pour traverser la rivière. Malheureusement, le vent a soulevé les vagues qui ont fini par renverser la pirogue et les personnes qui s’y trouvaient. Les deux autres pouvaient nager, elles ont donc réussi à atteindre l’autre rive. C’est là que Boubacar, sa femme en grossesse et son neveu y ont perdu la vie », a dit Alsény Diallo, demi-frère de la victime, joint au téléphone par Guineematin.com dans la soirée d’hier, vendredi.

Selon nos informations, quand les deux premiers passagers de la pirogue ont réussi à atteindre l’autre rive, ils avaient aperçu leurs trois malheureux compagnons. C’est ainsi qu’ils ont appelé à l’aide. Malheureusement, au moment où les piroguiers arrivaient pour se jeter à l’eau, ils étaient tous les trois morts ! Les corps ont finalement été remontés pour être enterrés le même jour.

A rappeler que ces victimes sont toutes du secteur Bidon, district de Kafah, relevant de la commune rurale de Koïn, dans la préfecture de Tougué.

Il est temps pour nos gouvernants d’ouvrir les yeux sur ces multiples pertes en vies humaines dans nos rivières et fleuves, en dotant à nos concitoyens des moyens de traversée adéquats…
Guineematin.com présente ses condoléances aux familles éplorées

De Tougué, Alpha Ibrahima Diogo Baldé pour Guineematin.com

Tél. : (+224) 622221178 & 664816451

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin