Une chaude ambiance a prévalu au siège de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) ce samedi 16 septembre 2017, à l’occasion de l’assemblée hebdomadaire du parti. Cellou dalein Diallo était entouré de ses lieutenants dont entre-autres Kalémodou Yansané et Alain Touré. Les émeutes à Boké et les manifestations programmées par l’opposition ont été les principaux points abordés au cours de cette réunion, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Pour le président de l’UFDG, la situation qui prévaut en ce moment à Boké doit interpeller tous les guinéens. « Nous exprimons notre solidarité avec les populations de Boké, victimes comme on l’a déjà été ici, de violences regrettables. Ces populations qui manifestent pour revendiquer des droits légitimes, ont été réprimées… Cette situation doit nous interpeller tous parce qu’à chaque fois qu’on a ôté arbitrairement la vie à un guinéen, tous les guinéens doivent se sentir concernés », a dit Cellou Dalein Diallo.

Selon le chef de file de l’opposition, les émeutes contre les délestages du courant électrique à Boké « résultent de la démission du gouvernement. Comme vous le savez, j’ai souvent dénoncé la politique minière de notre pays. Puisque nous avons un gouvernement corrompu et incompétent, il n’arrive pas à tirer bénéfice de nos immenses réserves de bauxite. Au lieu d’implanter une usine d’alumine pour créer des emplois pour notre jeunesse, on préfère exporter notre bauxite », a dénoncé Cellou Dalein Diallo.

Par ailleurs, le président de l’UFDG estime que la réalité à Boké est synonyme « de pollution des ressources en eau sans aucune disposition ou études d’impact de cette l’exploitation minière sur la santé, sur les espaces cultivables. C’est légitime que les populations de Boké manifestent et elles ont le soutien de l’opposition républicaine », a lancé Cellou Dalein Diallo.

Pour ce qui des marches et journées ville-morte prévues par l’opposition, Cellou Dalein a invité à la mobilisation générale. « Il faut que vous soyez mobilisés puisque l’opposition républicaine a confirmé l’organisation de grandioses manifestations le 20 septembre 2017 et le lendemain, ce sera une journée ville-morte. Nous appelons tous les citoyens à manifester contre la cherté de la vie, la non-application des accords et l’irresponsabilité de ce gouvernement. Il faut que nous sortions massivement pour signifier à monsieur Alpha Condé que nous en avons marre », a martelé Cellou Dalein Diallo, sous un tonnerre d’applaudissements.

Pour le déroulement des marches, le président de l’UFDG dira que « toutes les dispositions seront prises pour que ce soit une manifestation pacifique, sans violence. Nous avons déjà reçu les lettres émanant des communes qui marquent leur accord et qui nous demandent d’entrer en contact avec les forces de défense et de sécurité…. », a-t-il révélé.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin