Depuis la soirée d’hier, les jeunes de Kamsar village sont dans la rue pour réclamer la fourniture du courant électrique. Comme cela s’est passé dans la commune urbaine de Boké, les manifestants de Kamsar ont érigé des barricades et fermé l’entrée et la sortie de la cité à tous les véhicules, a appris Guineematin.com ce dimanche, 17 septembre 2017.

Joint au téléphone cet après-midi à 18 heures 10’, un conducteur de moto-taxi a expliqué à Guineematin.com que même les motos n’ont pas la liberté de circuler. « Je viens de Sahara. Mais, je ne vous conseille pas de venir. Les jeunes ont hermétiquement fermé l’entrée et la sortie de la Cité. J’ai payé pour passer avec la moto. Mais, c’est impossible pour un véhicule », dit notre source, précisant aussi que le goudron est « miné » par des bois avec des pointes.

« Si vous venez sur une moto, préparez-vous à payer les jeunes qui tiennent le barrage. Et puis, à partir de Sahara, entrez dans les quartiers et évitez le goudron », conseille-t-il, ajoutant qu’un véhicule « Toyota double cabine, qui était conduit par un expatrié a été incendié dans la nuit d’hier à la sortie, à Sahara ».

Selon nos informations, depuis la mi-journée, les agents de la sécurité ont replié Bagataye face à ECOBANK

A rappeler qu’avec cette manifestation, les populations de Kamsar village (qui recevaient le courant un jour sur deux et de 19 heures à minuit) ont pu avoir l’électricité hier nuit dans tous les quartiers au même moment et de 19 heures à 06 heures du matin…

A suivre !

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin