Toute la journée de ce mardi 19 septembre 2017, on a assisté à une scène d’intifada au niveau de la barrière, entre la Cité et Kamsar-village. Pendant plusieurs heures, il y avait un échange de jets de pierres contre le gaz lacrymogène, rapporte l’envoyé spécial de Guineematin.com à Kamsar.

Changeant souvent leurs stratégies, les jeunes manifestants ont essayé de faire replier les agents des forces de l’ordre, déployés en grand nombre dans cette zone de la sous-préfecture qui sépare le centre administratif de la Cité (où vivent les expatriés et autres employés de la CBG).

En contre-attaquant, les gendarmes aussi ont vainement tenté de repousser les manifestants qui ne donnent pas l’impression de craindre ces agents.

À l’heure où nous écrivons cette dépêche (15 heures 45′), un calme précaire est revenu. Mais, gendarmes et manifestants continuent de se regarder en chiens défaillance.

Joint au téléphone par l’envoyé spécial de Guineematin.com, le sous-préfet de Kamsar a dit qu’une rencontre vient de se tenir à la villa 36 à la Cité et que très certainement tout va rentrer dans l’ordre bientôt. « On vient d’avoir une rencontre avec les femmes qui étaient habillées en rouge et certains jeunes. Ils nous ont promis de sensibiliser leurs amis. Hier, le courant a un peu retardé, c’est pourquoi les jeunes sont encore sortis », a expliqué madame Sama Kaba, sans pour autant donner trop de détails sur le contenu de la rencontre.

De Kamsar, Ibrahima Sory Diallo, envoyé spécial de Guineematin.com

Tél. :(00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin