Après sa marche d’hier, l’opposition républicaine avait demandé d’observer une journée « ville morte » ce jeudi 21 septembre 2017. Une manière de réclamer l’application intégrale de l’accord politique inter-guinéen du 12 octobre 2016, notamment l’organisation rapide des élections locales.

Tout était normal ce matin jusqu’aux environs de 9 heures 40′, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui est sur le terrain. Entre Koloma et Bambeto, sur la route Le Prince, des jeunes gens ont barricadé le chemin au niveau de la mosquée des Turcs. De nombreux véhicules ont rebroussé chemin. Certaines vendeuses commencent à plier bagages. Le semblant de normal de la matinée laisse place désormais à l’incertitude.

A suivre !

Alpha Mamadou Diallo depuis Koloma pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin