Débat d’orientation budgétaire : les réactions croisées des députés Fodé Oussou Fofana et Michel Kamano

Ce vendredi, 22 septembre 2017, le gouvernement a officiellement remis à l’Assemblée nationale le document du cadrage macroéconomique qui doit servir au débat d’orientation budgétaire, a constaté Guineematin.com, à travers une équipe de reportage.

Dans la salle des actes du Palais du peuple qui a servi de cadre à l’évènement il y avait en plus du Premier ministre Chef du gouvernement, Mamady Youla, les ministres du budget, Mohamed Lamine Doumbouya et de l’économie et des finances, Maladho Kaba. Ils étaient accompagnés du gouverneur de la Banque centrale, Dr Louncény Nabé.

Cette équipe gouvernementale a été reçue par le Président de l’Assemblée nationale, Claude Kory Kondiano entouré du Président de la commission économique, financière, plan et coopération internationale, Michel Kamano, du rapporteur général du parlement, Mohamed Alpha Diallo, des Vice-présidents de l’Assemblée nationale et d’autres membres du bureau.

Au sortir de la réunion, le Président du groupe parlementaire libéral-démocrate, Dr Fodé Oussou Fofana, et le Président de la Commission économie et finances, par ailleurs Vice-président du groupe de la majorité, Michel Kamano ont apporté des éclaircissements sur la rencontre.

Pour Fodé Oussou Fofana, « le document de cadrage macroéconomique qui doit servir de base pour la tenue du débat d’orientation budgétaire est effectivement arrivé à l’Assemblée nationale. Maintenant, il est question de voir quant-est-ce que ce débat va avoir lieu. Est-ce que c’est avant la session budgétaire 2018 qui doit débuter le 05 octobre ou si c’est avant la fin de ce mois ».

Il pense que le président de la commission économie et finances va faire la proposition aux députés. « En tout cas, le document nous a été déposé officiellement et il explique tout. Puisque c’est à cause de ça que la fois dernière (ndlr : lors de la session extraordinaire sur la LFR), nous n’avons pas pu faire les débats, parce qu’on ne l’avait pas dans les mains », a reconnu le patron de l’opposition parlementaire.

Michel Kamano de son côté, a expliqué le contenu du document qui porte sur les recettes que le gouvernement va mobiliser en tenant compte de ses priorités, les dépenses qui vont être engagées pendant la même période et la différence qu’ils vont chercher auprès des partenaires pour le compléter. « C’est ce qu’explique le document », selon le patron de la commission économique de l’Assemblée nationale.

Au cours des débats qui vont suivre, Michel Kamano souligne que la représentation nationale appréciera les politiques du gouvernement en « matière de santé, d’éducation, de développement rural, d’infrastructures,… ». L’Honorable Kamano promet que « les députés vont l’examiner très rapidement avant de réagir et dire au gouvernement le point de vue de la représentation nationale. « Dans l’intérêt de la nation, nous allons faire des observations dont le gouvernement devra tenir compte dans l’élaboration du budget 2018 », a-t-il promis.

A l’en croire, la tenue de ce débat d’orientation budgétaire « dépend maintenant du bureau de l’Assemblée nationale qui a ses contraintes de calendrier. Et dès demain, le bureau va se réunir pour nous donner un chronogramme que la commission économique et financière devra respecter », a-t-il précisé.

Propos recueillis par Abdallah Baldé et Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel : 628 08 98 45

 

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS