Après la marche funèbre organisée hier, mercredi 27 septembre 2017, en hommage aux deux jeunes tués par balles après la marche de l’opposition, un journaliste de Guineematin.com a joint au téléphone, ce jeudi, l’ancien ministre de la Communication, Alhousseyni Makanéra Kaké pour résumer avec lui la journée.

Selon cet ancien proche du professeur Alpha Condé, devenu opposant, ce régime est devenu barbare et assassin ! « Tout a commencé aux environs de 11 heures par le regroupement des leaders politiques. Nous étions déjà là. Une foule est venue témoigner sa désapprobation, sa frustration et sa révolte face à ce régime barbare, à cet Etat sauvage qui pille, viole les droits élémentaires et assassine sa jeunesse », a dit l’ancien ministre.

Selon Makanéra Kaké, l’opposition a aujourd’hui un sentiment de révolte et de frustration. « Nous avons une détermination sans faille pour que le sacrifice de ces jeunes qui sont tombés ne soit pas vain. C’est pourquoi, au cours de la marche d’hier, nous avons interpellé la communauté nationale, les leaders religieux, les activistes de la société civile, tous les guinéens épris de paix et de justice de se mobiliser pour mettre la pression sur ce régime afin qu’il recherche et fasse arrêter pour mettre à la disposition de la justice les coupables de ces crimes », a rappelé l’ancien proche collaborateur d’Alpha Condé, précisant que le seul point de revendication de l’opposition doit être la recherche des coupables des tueries lors des manifestations.

Makanéra Alhousseiny Kaké, ancien ministre de la Communication

Très énervé contre les assassins, l’opposant se demande même comment ceux qui ont tiré sur ces jeunes parviennent à tenir. « Quand j’ai vu les deux corps, c’est comme si j’ai reçu un coup de machette sur la tête. Je suis étonné sur comment un homme qui a toutes ses facultés peut laisser ses enfants et sa femme à la maison pour sortir avec une arme et tuer d’autres personnes comme des lapins ! Le soir, il rentre pour embrasser ses enfants et passer la nuit avec sa femme. Ces hommes ne peuvent être que des barbares, des sauvages », a-t-il enchaîné.

Enfin, Alhousseyni Makanéra Kaké a fustigé les voyages du Président Alpha Condé pendant que les enfants des autres ne sont pas enterrés. « Son voyage prouve à suffisance qu’il n’est pas le père de la nation. Il faut se rappeler que lors de sa prestation de serment en 2010, Alpha Condé avait dit une phrase qui avait retenu mon attention. Il avait qualifié Bernard Kouchner comme son frère jumeau. Cela veut dire qu’il n’est pas guinéen ; mais, un français »…

Mamadou Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin