A l’occasion de la première rencontre entre le nouveau Préfet de Boké et la jeunesse préfectorale, tenue hier, jeudi 28 septembre 2017, à la maison des jeunes, le député uninominal de Boké, Honorable Abdoulaye Sylla a avancé des propos très poignants à l’égard du locataire de Sékhoutouréya. Avant de demander à ceux qui l’ont élu de soutenir le préfet M’Bop Camara, son ami d’enfance, Abdoulaye Sylla a juré ! « Billahi, Wallahi ! Si le Président Alpha Condé ne vient pas présenter ses excuses aux populations de Boké par rapport à tout ce qui s’est passé ici, il ne verra plus le bonheur », a-t-il lancé, la main sur le palpitant et devant le représentant du chef de l’État qui, n’ayant pas du tout aimé ces déclarations, a gesticulé avec des regards très amers à l’endroit du député.

S’agissant des multiples remous enregistrés au sein des entreprises minières dans la préfecture de Boké, notamment à la SMB, le député a pointé un doigt accusateur à certains ministres proches d’Alpha Condé, d’être à la base de tous les problèmes. « Kassory Fofana n’était pas venu à Kaboé, à la base-vie de la SMB, dire qu’il est interdit au Gouverneur, au Préfet et à quiconque d’y aller sans se référer de la présidence ? », a-t-il interrogé l’auditoire, avant d’enfoncer le clou : « les honorables députés Mamadouba Tawel Camara ici présent, Mamadou Sylla, Dembo Sylla et moi, avons tout fait pour rencontrer le Président de la République pour lui expliquer les préoccupations de la population du Kakandé. Mais, ils (ses proches, ndlr) nous ont empêché carrément », dénonce le député de l’UFR.

Cependant, malgré toutes ses dénonciations, l’honorable Sylla a néanmoins invité ses concitoyens de Boké, de sursoir aux manifestations pour soutenir le nouveau Préfet, Aboubacar M’Bop Camara, qui est un fils de Boké. « Vous avez fait une démonstration de force ! Vous vous êtes fait entendre à travers vos manifestations légitimes. Ça suffit maintenant ! Mettons fin aux manifestations et soutenons notre frère, notre oncle M’Bop Camara pour que notre Boké sorte maintenant de l’ornière », a demandé le député uninominal de Boké, Honorable Abdoulaye Sylla.

Il est à rappeler que le député uninominal de Boké n’a pas été le seul à dénoncer certaines pratiques observées au sein des entreprises minières. « Moi, j’avais une structure que j’ai créée, j’ai entretenu, qui était chargée de passer dans les quinze (15) quartiers de Boké pour répertorier la main d’œuvre locale. A l’arrivée de la SMB, plusieurs de ces jeunes natifs de Boké y ont été valablement employés. Mais, de nos jours, ils ont été tous systématiquement remplacés. Et, quand tu cherches à rencontrer les responsables, l’accès est difficile », a soutenu l’Honorable Mamadouba Tawel Camara, également fils de Boké et député de la liste nationale du RPG arc-en-ciel.

De Boké, Mamadou Diouldé Diallo pour Guineematin.com

Tel : 622 671 242

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin