Quatre mois après la fin des travaux de réhabilitation du pont de Safatou, cet ouvrag de franchissement situé à l’entrée de la ville de Labé sur la route de Conakry, est dans un état de dégradation très poussé, rapporte une correspondante de Guineematin.com dans la préfecture.

Riverains et usagers de ce pont, déplorent sa courte résistance. C’est le cas de Madame Barry Aissatou Diallo qui dénonce le mauvais état du pont de Safatou : « on se demande que faire et quoi dire ? Parce qu’on avait l’impression que le pont a été très bien fait. Mais on trouve que c’était mal fait. Parce que si tu es dans ta voiture en vitesse, si tu arrives au pont il faut freiner et faire doucement pour passer. Il y a tellement de trous, vraiment ce pont est très mal fait ».

Sur la même lancée, Ibrahima Bah parle des dangers énormes qui guettent les usagers de cet ouvrage : « il y a des nids de poule sur le pont. Il est complètement dégradé. Les piétons et les véhicules passent par le bon coté. Les enfants aussi ne réfléchissent pas avant de passer. Il y a des voitures qui viennent en pleine allure et avec ces trous qui sont là c’est un grand danger ».

Un autre citoyen de Safatou 1, Mamadou Lamarana Laafou estime que la finition n’a pas été faite lors des travaux. Il lance alors un appel: « lorsque ce pont s’est dégradé, nous avons parlé dans les médias. Nous avons même demandé aux autorités de nous aider à le réhabiliter. Dieu merci, le préfet Safiou est venu le faire. Mais il n’y a pas eu de finition. Les trous sont plus qu’avant et les accidents sont récurrents. Nous redemandons aux autorités que s’il y a de bonnes volontés de revoir cette situation. Toute personne qui sort ou qui entre dans la ville passe par ce pont. Si donc le pont n’est pas refait ce n’est pas bon ».

Madame Barry Aissatou demande à l’Etat de faire un contrôle sur le travail effectué : « nous prions le gouvernement de revoir le financement, parce que le travail fait ici est très mal fait. Nous pleurons pour ça ».

A rappeler que les travaux de réhabilitation de ce pont ont été lancés le 20 mars 2017 pour un délai de deux mois.

De Labé, Kadiatou Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin