Les autorités communales de Labé, par la voix du vice-président de la Délégation Spéciale, Mamadou Doumbouya, viennent d’annoncer la suspension pour 3 mois de Thierno Alpha Oumar Barry de ses fonctions du chef quartier Donghol N’dayêbhé, suite à une plainte déposée par les citoyens de la localité, rapporte un correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Cette décision de la Délégation spéciale de la Commune Urbaine de Labé résulte de plus de 10 jours de concertations avec les citoyens de Donghol N’dayêbhé qui réclamaient le départ de leur chef du quartier, Elhadj Thierno Alpha Oumar Barry accusé d’avoir bradé des domaines publics de la communauté locale.

Selon le vice-président de la délégation spéciale de la Commune Urbaine de Labé, Mamadou Doumbouya, les autorités communales ont reçu une plainte des citoyens de Doghol N’dayêbhé qui posaient deux problèmes : la révocation du chef du quartier et le refus d’abriter le dépotoir d’ordures de la ville.

Mais, après examen de cette plainte des citoyens de Donghol N’dayêbhé, les autorités communales ont d’abord décidé d’annuler l’implantation du dépotoir d’ordures de Labé sur le lieu indiqué.

Ensuite, le vice-président de la Délégation spéciale de la Commune Urbaine de Labé, Mamadou Doumbouya annonce la suspension du chef du quartier Donghol N’dayêbhé pour une période de 3 mois.

« D’une façon générale, la commune a été trompée par le chef du quartier Doghol N’dayêbhé et d’autres citoyens. Car, dit-il, la place qui était réservée pour la construction d’une usine de traitement des ordures a été morcelée et une partie a été revendue par le chef du quartier, Elhadj Thierno Alpha Oumar Barry et ses complices à un citoyen de Diôhè. En échange, ces citoyens de Diôhè voulaient donner ce lieu à la Commune à la place de Thialakoun. Mais, après toutes les investigations, il ressort que ce domaine vendu à ce citoyen par le chef du quartier Doghol N’dayêbhé appartient à la Commune. Constatant que le chef du quartier a agi en son nom personnel pour revendre ce domaine public à l’insu de ses citoyens, la Commune a décidé de le suspendre pour un délai de 3 mois, pour faute lourde. Un intérimaire sera installé, dès ce mercredi, 4 octobre 2017, pour gérer les affaires courantes du quartier », explique le vice-président de la Délégation Spéciale de la Commune Urbaine de Labé.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin